PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
SOMMAIRE
 
I / LA COMPETENCE EDUCATION DES COLLECTIVITES TERRITORIALES
II / LA COEDUCATION ET LE PROJET EDUCATIF LOCAL
A – Les enjeux de la coéducation
B – Le projet éducatif local
C – Quelques expériences
III / LES RYTHMES SCOLAIRES
 
Ouvrages et articles
Ecole – Le maire face aux demandes des parents. – AUBERT Josselyn, VINCENS-BOUGUEREAU Benjamin – Gazette des Communes (la) – 05/09/2011 – n° 33 – pp. 58-60
Les communes sont de plus en plus confrontées aux revendications des parents d’élèves scolarisés dans les écoles publiques. Sur le plan des obligations de gestion et de fonctionnement des écoles publiques communales, deux questions concentrent particulièrement leur attention : la carte scolaire et l’accès aux cantines scolaires.
Education – L’école rurale menacée. – Gazette des Communes (la) – 05/09/2011 – n° 33 – pp. 23-28
– quand rentrée rime avec incertitude : moyens en baisse, suppression de postes, fermetures de classes… l’avenir des établissements scolaires des zones rurales et de montagne est hypothétique
– à chacun son mode d’action : élus locaux, enseignants et parents d’élèves se mobilisent tous azimuts pour maintenir un service public de l’enseignement de proximité
– une certaine méconnaissance : selon l’universitaire Jean-Yves, la mise en oeuvre d’une politique éducative cohérente se heurte à une vision faussée des zones faiblement peuplées.
Témoignages…
Guide juridique des activités périscolaires
BUTTNER Yann, MAURIN André, LANG Jack – Territorial SA – 2011 – 105 p.
Les activités périscolaires, enjeu majeur pour la pleine réussite des élèves à l’école, touchent à des domaines aussi sensibles que l’action sociale scolaire, le transport ou la restauration des élèves.
Les contraintes de la vie moderne impliquent une prise en charge par l’administration des enfants en dehors du strict « temps scolaire ». Les collectivités territoriales (communes, départements, régions)
en assument essentiellement la responsabilité.
Indispensables pour les familles, ces activités s’avèrent cependant complexes à organiser, en particulier sur le plan juridique.
Ce guide pratique à destination des collectivités locales et de l’administration de l’Éducation nationale (écoles, collèges, lycées) rappelle les textes applicables et expose la jurisprudence y afférente afin d’éclairer les acteurs de terrain mettant en oeuvre ces dispositifs.
Cette nouvelle édition, actualisée, enrichie et préfacée par Jack Lang, aborde la délicate question du droit minimum d’accueil des élèves en cas de grève issu de la loi du 20 août 2008, dont l’application a suscité de nombreuses décisions de justice.
La commune et l’école : guide pratique de A à Z – LANDOT Eric – Territorial SA – 04/2011 – 157p.
Entre communes, comment se répartit-on le financement des élèves inscrits dans une commune voisine ? Quelle organisation pour le para ou le périscolaire ? Quels choix opérer en matière de restauration scolaire ? Quelle marge de manœuvre face à l’organisme gestionnaire de l’école privée ? Que faire de l’ancien logement de l’instituteur ?
Et des dizaines d’autres questions, de manière exhaustive, sont traitées au fil de cet ouvrage pédagogique et vivant.
D’« Accueil de loisirs sans hébergement » à « Vaccins », en passant par « Étude surveillée », « Base élèves », « Handicap », « Logement de l’instituteur », « Pedibus » ou « Piscine », cet ouvrage est l’outil indispensable du service éducation, et plus largement de toute mairie et de toute communauté.
50 questions – Le maire et la gestion de l’école – Courrier des Maires (le) – 02/2010 – 15 p.
Un sujet quotidien pour les équipes municipales mais qui a connu ces derniers mois plusieurs modifications du droit applicable, avec la loi créant un « service minimum d’accueil » ou l’épineuse question du financement de l’enseignement privé.
Dispositifs éducatifs : quand l’Etat empiète sur les collectivités.
– Gazette des Communes (la) – 31/08/2009 – pp. 20-27
En investissant les espaces péri-scolaires et extrascolaires que les collectivités et les associations occupent depuis des décennies, les dernières réformes de l’Education nationale bousculent les partenariats établis au fil des ans. En outre, elles suscitent des interrogations sur le rôle des collectivités. Un seul territoire pouvant accueillir plusieurs programmes, dont le public, les visées, les partenaires et les financeurs se recoupent, les villes cultivent les synergies et la concertation.
– la coécriture des politiques locales, un voeu devenu pieu ?… « Comment mieux articuler les champs scolaire, socioculturel et social » (avis d’expert)
– les solutions à l’oeuvre : une mise en cohérence et une concertation élargie
– expérience : Grenoble – Des « conférences d’acteurs » pour débattre