PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

DISCOURS en PJ aux recteurs et directeurs académiques des services de l’Education nationale :

Accéder au site source de notre article.


Communiqué
Jeudi 22 août, le Premier ministre a reçu 250 hauts cadres de l’Education nationale (recteurs et directeurs académiques) à Matignon en vue de la préparation de la rentrée scolaire qui est la première entièrement préparée par le Gouvernement.

"Nous faisons tout pour que cette rentrée soit réussie et qu’elle s’inscrive surtout dans une ambition que j’ai rappelée et qui est celle de la refondation de l’école. Elle a un objectif essentiel, central pour l’avenir du pays : la réussite de tous les enfants."

Jean-Marc Ayrault a rappelé que, chaque année, 20 % des élèves se retrouvent en situation d’échec et sortent du système scolaire sans aucune qualification, et dans certains quartiers, c’est plus de 50 % des enfants qui subissent l’échec. "L’école républicaine doit donc absolument respecter sa promesse d’égalité des chances et de réussite pour tous les enfants".

La refondation : une priorité politique et budgétaire

Le Premier ministre a fait de nouveau référence à l’horizon 2025 faisant remarquer qu’un enfant qui entre aujourd’hui en primaire passera son bac en 2025. "Ce temps est court, et pour refonder l’école il faut commencer tout de suite".

"C’est toute une maison qu’il faut rebâtir et en n’oubliant personne."
C’est pour cette raison que le Gouvernement va enfin créer un vrai statut spécifique au sein de l’Education nationale pour les accompagnants des enfants en situation de handicap : les auxiliaires de vie scolaire (AVS). Progressivement, 28 000 d’entre eux seront titularisés et bénéficieront d’une formation renforcée. C’est une reconnaissance d’un vrai métier, celui de l’accompagnement des élèves handicapés (lire le communiqué).

Le Premier ministre a évoqué deux autres chantiers majeurs de la refondation :

  • la réforme des rythmes scolaires, engagée par Vincent Peillon avec les maires et représentants des collectivités locales. "Aujourd’hui en primaire on prétend tout apprendre aux enfants en 144 jours par an, or on sait que ça ne marche pas et que c’est pénalisant pour les enfants français", a rappelé Jean-Marc Ayrault souhaitant que la France s’aligne sur les rythmes éducatifs des autres pays européens.

  • la formation des professeurs, chantier sans lequel on ne pourra pas réussir la refondation.
    Entre aujourd’hui et 2025, ce sont 300 000 professeurs qui devront être formés, c’est donc "l’avenir du pays qui se joue là".
    Dès cette rentrée, 30 Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) vont ouvrir leurs portes : "elles ne dispenseront pas seulement un enseignement académique mais aussi un enseignement professionnel", a ajouté le Premier ministre qui souhaite développer l’innovation pédagogique.

  • DISCOURS en PJ

    Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, aux recteurs et directeurs académiques des services de l’Education nationale
    Hôtel de Matignon

Document(s) associé(s) :

pdf/08-22_discours_de_jean-marc_ayrault_premier_ministre_aux_recteurs_et_directeurs_academiques_des_services_de_leducation_nationale.pdf

Répondre