PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Le ministère a listé les lycées « performants », qui ont de bons résultats au bac mais surtout ont su faire progresser leurs élèves et les y mener.

Par

L’Éducation nationale s’interdit de constituer un classement des lycées, et construit des indicateurs destinés à restituer une vision fidèle à la réalité des établissements. La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) rend publics ces données et ses indices, construits de manière identique depuis trois ans. Pour la première fois, la Depp a ainsi pu isoler les lycées « réguliers de la performance » : ceux qui ont montré, en 2012, 2013 et 2014, de fortes valeurs ajoutées de réussite au bac (qui ont obtenu de meilleurs résultats que ceux que l’on attendait d’eux, compte tenu des données socioéconomiques des élèves) et d’accompagnement des élèves (ceux qui luttent contre le décrochage en n’évinçant pas leurs élèves de leurs effectifs à la moindre difficulté).

Sur les quelque 2 100 lycées d’enseignement général et technologique, la Depp n’a ainsi retenu que ceux qui ont présenté au moins 50 candidats au baccalauréat chaque année, et dont les valeurs ajoutées (VA) de réussite et d’accompagnement ont été supérieures à trois points en 2012, 2013 et 2014. Il n’en est resté que 19. Mêmes critères pour les 2 000 lycées professionnels qui ont présenté au moins 20 candidats à l’examen final ces trois années : ils ne sont que 33. Voici donc la liste de ces « champions », ces lycées stables et performants en 2012, 2013 et 2014 (à noter : il s’agit bien d’une liste, triée par académie, et non d’un classement).

Lycées performants : enseignement général et technologique (source : Depp)

 ©  DEPP

« Une petite dizaine de ces établissements sont situés en Seine-Saint-Denis ou dans des départements frontaliers et sont pour certains implantés dans des quartiers défavorisés », constate Catherine Moisan, directrice de la Depp. Et de s’enthousiasmer de ce que l’écart entre le taux de réussite au baccalauréat de ces lycées et le taux attendu atteigne parfois plus de dix points.

Lycées professionnels performants (source : Depp)

 ©  DEPP

Nombre de ces lycées professionnels sont implantés dans le nord-est de la France, en Lorraine ou en Guadeloupe. « Le Nord-Est est une région dans laquelle la tradition de l’apprentissage et de la professionnalisation est très importante, et cela se retrouve ici : la région se démarque vraiment avec de très bons lycées professionnels », analyse Catherine Moisan.

La directrice de la Depp espère que ces « indicateurs de valeur ajoutée des lycées » permettront aux responsables des académies d’analyser les forces et les faiblesses de chaque lycée : « Il faut poser un diagnostic. Pourquoi les lycées à très fortes valeurs ajoutées réussissent-ils ? Quels sont leurs projets d’établissement ? » Restera ensuite aux recteurs de tenter d’appliquer les recettes qui fonctionnent le plus largement possible.

Le Point a élaboré son palmarès des lycées d’enseignement général et technologique, et celui des lycées professionnels : cliquez ici pour les retrouver.
Si vous êtes sur mobile : cliquez ici pour les retrouver.

A lire également : notre méthodologie et nos conseils pour bien utiliser nos tableaux.

Lire la suite : http://www.lepoint.fr/societe/palmares-des-lycees-2015-les-51-champions-de-l-education-nationale-01-04-2015-1917519_23.php