PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Source :

Accéder au site source de notre article.


Extrait : Quelles sont les logiques que développent les parents face à ces inégalités ?

« Il faut bien avoir à l’esprit que tous les parents souhaitent la réussite de leur enfant mais les familles ont-elles les ressources et les compétences pour apporter leur soutien ? Non. Est-ce compris et perçu par l’école ? Non. Le différend est là : l’école attend beaucoup des familles mais la délimitation des périmètres, des rôles et responsabilités des uns et des autres ne sont pas clairement définis. Pourtant, les parents ont confiance dans l’Ecole de la République en s’en remettant « à plus compétents » qu’eux.

Pour beaucoup de parents, la norme pour leur enfant, c’est de « suivre et poursuivre dans la voie normale » sans viser forcément les premières places dans les classements. Et le malentendu est là précisément : l’école appelle les parents quand il y a problème et il faut savoir qu’un message de l’école peut très vite les paniquer. L’école alors leur demande trop et la difficulté scolaire devient difficulté éducative ; les parents se sentent disqualifiés car impuissants pour aider leur enfant. »

Répondre