PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In AFEV :

Accéder au site source de notre article.


Les “Réseaux des accueillants”

Outre les accompagnements menés auprès des enfants ou jeunes nouvellement arrivés par les étudiants de l’Afev 2 h par semaine et en complémentarité des dispositifs existants, un accompagnement informel et citoyen pourra être mené auprès des familles de ces jeunes qui ne parlent pas ou peu la langue du pays d’accueil, n’en maîtrisent ni les codes ni les rouages et n’ont pas ou peu de liens sociaux.

> Objectifs
Offrir un service d’accueil complémentaire des dispositifs existants (notamment les suivis administratifs et sociaux par des structures spécialisées) pour les enfants et leurs familles nouvellement arrivés porté par des jeunes en service civique volontaire. L’accompagnement proposé leur permettra, de façon informelle, de découvrir la société d’accueil et notamment le monde scolaire dans lequel évoluent les enfants et dont les parents sont éloignés.

> Publics
Enfants/jeunes nouvellement arrivés et leurs familles.

> Description du projet
De manière individualisée, les volontaires mèneront un accompagnement susceptible de faire découvrir la société d’accueil aux enfants nouvellement arrivés et à leurs familles. Les jeunes seront à la disposition de ces familles 24 h par semaine. Le volontaire n’aura pas pour mission de répondre à toutes les demandes des familles (notamment quand cela exige des connaissances et qualifications spécifiques) mais assurera un rôle d’interface avec les structures et services susceptibles d’être sollicités. A titre d’exemple : découverte de la ville et des équipements socio-culturels du quartier, visibilité sur l’offre culturelle et sociale dont ils peuvent bénéficier, inscription à la bibliothèque, travail sur la mobilité, maîtrise des tic…

> Mise en oeuvre de l’action et partenariat
Un projet structuré sera mis en place sur chaque territoire coordonné par un salarié de l’Afev.
Une phase de diagnostic territorial global en lien avec les acteurs partenaires (collectivité locale, services déconcentrés de l’état, caf…) devra permettre de définir des besoins et d’affiner les missions des volontaires afin que leur intervention se fasse en cohérence avec le démarches déjà entreprises sur les quartiers et les manques repérés. Une attention sera portée à ce que le volontariat ne génère pas une forme de sous-emploi, dans une logique de substitution à des missions de professionnels qui ne pourraient plus être assumées faute de financements. Pour le projet Réseau des accueillants, les phases de diagnostic et de co-construction se feront en partenariat étroit avec les Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS), les CASNAV et les établissements concernés. Au niveau national cette action bénéficie d’un conventionnement spécifique avec la Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté (DAIC).

 

 

Categories: Généralités

Répondre