PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Source :

Accéder au site source de notre article.


Immenses sont les défis posés en termes de préservation des ressources de la planète, de développement économique et de cohésion sociale. Les constats que l’on établit autour des enjeux environnementaux (perte de la biodiversité, dérèglement climatique…), sociaux (écarts entre les pays du Nord et du Sud, diversité culturelle…) et économiques (coût de la vie, mondialisation…) sont tout aussi préoccupants. L’opinion, mieux sensibilisée, en perçoit les enjeux. Élus, décideurs, citoyens : nous devons tous prendre conscience de nos responsabilités en la matière. Chacun le sait, notre modèle de société, son système de production et de consommation, est aujourd’hui dépassé. Il faut inventer autre chose. Pourtant, lancer des slogans, prononcer des ultimatums, appeler à des solutions radicales, cela ne fonctionne pas. Je ne crois pas à ces changements imposés à la population, sans pédagogie. Il faut plutôt accompagner, expliquer, s’efforcer de convaincre, dialoguer, proposer des alternatives. Surtout, s’écarter des discours catastrophistes, antichambres, bien souvent, de la résignation et du renoncement une fois l’émotion passée. À Angers, on préfère agir de manière pragmatique et concrète. Notre engagement en faveur du développement durable, nous le voulons partagé et bien compris. Ainsi, les Angevins y adhèrent plus facilement et, surtout, en nombre. C’est comme cela que l’on fait évoluer les mentalités. C’est ainsi que l’on facilite l’appropriation de nouveaux modes de comportement et le renouvellement de nos pratiques. Depuis dix ans, les Angevins ont vite compris que beaucoup dépendait
d’eux. Ils ont appris et déjà s’appliquent, parfois sans le savoir, à vivre différemment. Leurs pratiques, ancrées dans la vie quotidienne, en témoignent, qu’il s’agisse d’achats responsables, de leurs déplacements, de leur habitat rendu moins gourmand en énergie, ou encore du tri et du recyclage de leurs déchets. Le développement durable ne se décrète pas. Il s’apprend, se comprend
et se construit ensemble !

Jean-Claude Antonini
Maire d’Angers

Répondre