PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Chronique Sociale :

Accéder au site source de notre article.


Résumé éditeur
"Profondément ancrée dans les valeurs de l’école, l’approche apprendre à mieux vivre ensemble concerne les activités de classe, la relation école-famille et le climat scolaire.
Elle a pour objectif d’améliorer le climat scolaire et le bien-être à l’école afin de favoriser la réussite de tous les élèves. Elle vise à valoriser, à mutualiser et à enrichir les pratiques des écoles dans le domaine de l’éducation à la santé et à la citoyenneté. Apprendre à mieux vivre ensemble s’adresse aux équipes d’école mais aussi aux parents, aux professionnels des collectivités territoriales et du monde de la santé comme aux acteurs associatifs.
Il s’agit de permettre le développement, chez les élèves, des connaissances et des compétences et du socle commun, en leur donnant les moyens de : – connaître leur corps, leur santé, les comportements et leurs effets: le corps, son fonctionnement et ses besoins; savoir prendre soin de soi et des autres… – développer leurs compétences personnelles, sociales et civiques: les règles de la vie collective ; le respect de soi et des autres ; avoir confiance en soi et s’affirmer de manière constructive; savoir gérer les conflits, échanger et coopérer; …
– acquérir les moyens d’un regard critique vis-à-vis de son environnement: soumettre à critique l’information; savoir résister à la pression des pairs; savoir construire son opinion personnelle… L’enjeu est également de faire de l’école un environnement favorable à la réussite de tous par la promotion de la santé et du bien-être des élèves comme des adultes, des aménagements adaptés, l’implication des élèves dans la vie de l’école et la collaboration avec les parents et la communauté locale…
Cet ouvrage est le fruit d’un travail collectif qui mobilise depuis 2003 des enseignants, des parents d’élèves, des inspecteurs, des conseillers pédagogiques, des infirmiers et médecins de santé scolaire, des enseignants spécialisés et des psychologues scolaires, des élus, des professionnels des collectivités territoriales, du monde de la santé et du réseau associatif ainsi que des chercheurs du laboratoire PAEDI (EA 4281). "

Répondre