PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

"  "Cette recherche exploratoire repose sur l’analyse didactique de deux études de cas à l’école primaire. Notre propos consiste à interroger les pratiques que les professeurs mettent en œuvre dans le cadre des dispositifs d’Aide Personnalisée. C’est à partir des caractéristiques de l’aide ordinaire pratiquée en classe, que nous avons questionné ces nouveaux dispositifs du point de vue de leur efficacité mais aussi de leurs déterminations. Notre recherche – qui s’ancre dans la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique (TACD) – montre que l’aide est vue par les professeurs étudiés comme une simplification de l’enjeu de savoir initial qui peut prendre deux aspects, soit un fractionnement soit un éparpillement des jeux d’apprentissage. Cette simplification a tendance à développer des automatismes, ce qui ne permet pas, le plus souvent, à ces élèves de renouer avec le temps didactique de la classe."

 

Eléments d’épistémologie pratique inférés de l’analyse didactique des pratiques effectives

Aider, c’est morceler les tâches en allant du simple au complexe
Aider c’est faire parler les élèves
Aider, c’est favoriser les apprentissages de techniques
Aider, c’est fragmenter les tâches
Aider, c’est « faire autrement » que dans la classe en utilisant d’autres supports
Aider, c’est guider les élèves « pas à pas » vers la bonne réponse

Aider, c’est répéter, réexpliquer
Aider, c’est changer de cap quand les élèves n’y arrivent pas
Aider, c’est différencier les attentes selon les élèves
Aider, c’est proposer des situations avec un habillage ludique
Aider, c’est individualiser la relation didactique
Aider, c’est réviser ce qui est fait en classe
Aider nécessite une préparation en amont

Répondre