PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Source :

Accéder au site source de notre article.


" Choisir les bons critères

"Pour établir le rythme sco­laire idéal, encore faut-il tenir compte des bons cri­tères : rythme bio­lo­gique des élèves, rythme social imposé par les familles (parents qui rentrent tard, famille sépa­rée avec alter­nance de week-ends ou de semaines,…), temps néces­saire à la trans­mis­sion des pro­grammes établis…

Le psy­cho­phy­sio­lo­giste Hubert Montagner explique que « les élèves en dif­fi­culté ou ceux qui connaissent une situa­tion fami­liale déli­cate ont sou­vent besoin d’un peu de temps en arri­vant à l’école pour retrou­ver une cer­taine séré­nité et être récep­tifs aux mes­sages du pro­fes­seur. » D’où l’idée de repor­ter l’abord des points essen­tiels d’un cours à la pre­mière heure de la journée.

Par ailleurs, l’attention des élèves serait maxi­male entre 9 h 30 et 11 h 30 puis de 15 heures à 16 h 30, cré­neaux dont la durée varie bien entendu selon l’âge. Dans tous les cas, les efforts intel­lec­tuels après le repas sont dif­fi­ciles, tan­dis que les heures de fin de jour­née sont pro­pices aux acti­vi­tés ludiques."

Répondre