PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
Dans chaque commune ou territoire de vie, peuvent être créées les conditions pour échanger sur l’éducation.
Mettre en place des espaces de partage, de recherche et de contribution permettant d’accueillir, dans leur diversité, tous les acteurs éducatifs et au-delà, tous les citoyens, c’est à la fois une ambition et un défi.
 
Les questions éducatives constituent un enjeu de société majeur. Elles recèlent en effet des enjeux démocratique, politique, territorial et éthique. La loi de refondation de l’école et la nouvelle reconnaissance accordée aux politiques éducatives territoriales, renforcent la nécessité d’initier la création d’espaces d’échanges et de débats sur ces enjeux entre tous les citoyens.
 
Parmi les propositions que formulent les Francas sur les territoires, le Comité local pour l’éducation (CLpE) retient l’attention d’élus locaux, sans doute parce que cet espace met en actes cette ambition.
 
« Ce qui se fait pour les gens, mais sans les gens, se fait contre les gens » Proverbe touareg
 
Les parents sont souvent considérés comme « usagers », moins en tant que citoyens ayant droit de cité sur les questions éducatives. Chaque citoyen peut porter un regard sur les conditions de vie des enfants et des adolescents sur un territoire, sur la qualité de l’action éducative locale.
 
Claude Thélot exprimait lors d’un récent colloque de l’ANAÉ qu’on ne change pas un système sans les acteurs, ou contre eux, et pas seulement avec « ceux qui se disent leurs représentants ». Il faut s’appuyer « au moins autant » sur les « minorités agissantes », non pas pour s’opposer aux représentants institutionnels, mais pour « compléter ».
 
Installer un Comité local pour l’éducation c’est reconnaître que l’éducation est l’affaire de tous et c’est considérer légitime l’opinion de tout citoyen à ce sujet.
 
Le Comité local pour l’éducation
 
L’existence d’un Projet local d’éducation nécessite que soit scellé un pacte de confiance entre les différents partenaires éducatifs.
Travailler et coopérer pour une éducation exigeante et bienveillante à l’égard des enfants et des adolescents n’est possible que dans un climat de connaissance et reconnaissance mutuelle, qui s’acquiert par le dialogue. Faire vivre un Comité local pour l’éducation, dans une logique cohérente avec celle qui aura présidé à la définition du périmètre du Projet local d’éducation, est un des moyens d’y parvenir.
 
Le CLpE participe à l’analyse des situations locales et à l’identification des influences éducatives que les acteurs éducatifs et les citoyens entendent privilégier, et celles qu’ils souhaitent tempérer. Il contribue ainsi à définir les orientations du Projet local d’éducation et à en évaluer les résultats.
 
Ce comité peut tout particulièrement :
– valoriser le rôle des différentes interventions éducatives et simultanément rechercher leur complémentarité et leur cohérence, afin de donner au caractère global de l’éducation sa meilleure efficience,
– rendre effective la double nécessité d’une éducation démocratique et d’une éducation à la démocratie. Nombre d’analystes soulignent la « panne démocratique » qui caractérise nos sociétés. Si l’éducation subit les conséquences de cette panne démocratique, elle peut constituer un des leviers pour la dépasser.
Espace de mobilisation et de coopération citoyenne, le Comité local pour l’éducation éclaire, nourrit et enrichit les réflexions, les travaux des élus, des collectifs de pilotage et de mise en œuvre du Projet local d’éducation.
C’est un outil de démocratie locale.
 
Constituer le Comité local pour l’éducation
Le Comité local pour l’éducation a vocation à réunir l’ensemble des citoyens qui souhaitent agir sur un territoire pour l’éducation, qu’ils soient parents, enseignants, animateurs, responsables de services municipaux, travailleurs sociaux, élus locaux, associatifs, syndicaux, bénévoles, jeunes, habitants… mais aussi chercheurs.
 
1 – Claude Thélot a présidé la Commission du débat national sur l’avenir de l’école, dont le rapport Pour la réussite de tous les élèves a été publié en 2004