PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In la Ligue :

Accéder au site source de notre article.


"Ce droit au travail là n’a rien à voir avec le sens étymologique et historique du mot travail, le fameux tripalium (instrument de torture), qui renvoyait à de la dépendance, de la souffrance, pour des raisons de nécessité. Ce n’est pas du tout la même chose de savoir si une société fixe comme objectifs l’éducation au projet de vie, l’éducation au métier, l’éducation au droit de chacun à faire de sa vie une oeuvre, le droit au travail choisi. Si l’on garde le mot travail ou, au contraire, la formation adaptatrice, à des jobs, à des emplois ou à des travaux, au sens de labeurs dépendants, dans des logiques de nécessité et de survie : ce  n’est pas du tout le même projet social." Patrick VIVERET

Sommaire
-Panorama du paysage associatif français et des grandes tendances en matière de bénévolat, de financement
et d’emploi associatif
-Concurrence, performance et commande publique : les associations face aux mutations institutionnelles.
-L’initiative associative est-elle condamnée ?
-L’engagement contemporain : les raisons d’agir et le sens des mutations
-Professionnalisation, quête de performance : le modèle de l’entreprise s’impose-t-il aux bénévoles, aux salariés et aux volontaires des associations ? »
– Éducation populaire et vie associative au XXIe siècle : refondation, adaptation ou… fin de l’histoire ?

Categories: Généralités

Répondre