PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Institut de Recherche en Santé Publique :

Accéder au site source de notre article.


"La maltraitance des enfants n’est pas un phénomène marginal mais un réel problème de Santé Publique, sa fréquence ayant été récemment évaluée à 10 % en moyenne dans plusieurs pays à hauts revenus. En France, bien que le recueil en routine de données épidémiologiques ainsi que le signalement des cas repérés soient obligatoires, la fréquence reste méconnue.
En l’absence de données de recherche, les calculs utilisant les chiffres disponibles proposent ainsi des taux de maltraitance de l’ordre de 1 pour 1000. Il s’agit là d’une évidente sous-estimation, comme l’a montré une étude récente portant sur les infanticides [1]. Commençant précocement dans la vie, chronique, grave, et engageant souvent le pronostic vital, la maltraitance est dans
la très grande majorité des cas le fait des parents. Selon plusieurs études de cohortes de naissances, elle est statistiquement liée à l’existence de nombreux problèmes à l’âge adulte : somatiques, psychologiques, cognitifs et d’insertion sociale. Elle traverse toutes les classes sociales et le principal facteur de risque est l’absence d’installation du lien d’attachement entre les parents et le bébé à la naissance, notamment en cas de prématurité. La recherche sur ce sujet doit impérativement être développée en France."

Categories: Santé publique...

Répondre