PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
Phobie scolaire, dyslexie, précocité intellectuelle, hyperactivité : les enseignants et les professionnels du soin sont aujourd’hui submergés par les demandes de traitement de «difficultés scolaires» imputées à un ensemble de plus en plus étendu de «troubles». Comment expliquer cette manière de concevoir l’échec scolaire comme un problème  strictement individuel et de nature psychologique ou médicale ?
Dans cette enquête, l’auteur, maître de conférences en sociologie, questionne la médicalisation de l’échec scolaire et mon
tre pourquoi ces diagnostics et les traitements qui les accompagnent paraissent de plus en plus naturels. Il analyse la contribution respective des scientifiques et des professionnels du soin, des hauts fonctionnaires et des experts des questions scolaires, des familles et des associations de parents, de l’école et des enseignants, à la construction de cette prétendue évidence.
Cet ouvrage éclaire d’un nouveau jour les inégalités à l’école, et interroge la situation d’une institution en passe de perdre la main sur la résolution collective du problème de l’échec scolaire.
 
Table des matières
 
Introduction
1. Analyser la médicalisation
Médicalisation
Une approche constructiviste et critique
Une mise en perspective historique
Quelques repères historiques
Effets croisés : médicalisation et scolarisation
Médicalisation, domination, intérêts
 
2. Une médicalisation controversée (1960-1980)
La construction de l’échec scolaire en «problème»
Une focalisation sur les inégalités sociales
Une médicalisation contestée et contenue
 
3. Une médicalisation décomplexée (depuis 1990)
Lorsque l’échec scolaire remet en cause la démocratisation
Savoirs fondamentaux et socle commun
Différenciation et individualisation
 
4. Le professeur des écoles, l’orthophoniste et le psychologue
Le cadre du recours : le paradigme de l’intégration
Le contexte du recours : une dévalorisation croissante du métier
La banalisation du recours aux orthophonistes
Les troubles psychologiques comme registre de compréhension et d’action
Conclusion
 
5. Interprétations médico-psychologiques de l’échec scolaire
Les deux établissements de l’enquête
Théories médico-psychologiques
Diagnostics
Les troubles spécifiques des apprentissages, une énigme cognitive
Une prise en compte des facteurs sociaux ?
 
6. Des traitements médico-psychologiques de l’échec scolaire ?
Psychothérapies : un traitement «omnibus» ?
Les médicaments, un traitement controversé
Les groupes psychopédagogiques
L’orthophonie au CMPP, soutien scolaire ou propédeutique à la psychothérapie ?
L’orthophonie au CRL : une pédagogie scientifique
 
7. Quel partenariat avec le monde scolaire ?
Le CMPP et l’école : une proximité distante
L’enseignant, le médecin et la pédagogie scientifique
 
8. Les mobilisations familiales
Présentation de l’enquête
Des parents en alerte
Intensité des mobilisations
La proximité comme enjeu de lutte entre parents et spécialistes
Faire avec et contre les spécialistes du soin
Optimiser la scolarité
Mobilisations collectives
Des mobilisations à l’origine de nouvelles inégalités ?
 
9. Reconfigurations de la légitimité pédagogique
Un transfert de légitimité pédagogique
Enjeux et perspectives