PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Résumés

L’objectif de cet article est d’analyser comment les jeunes des quartiers populaires se saisissent ou non d’une offre de participation qui leur est formulée, comment ils l’a retraduisent et, in fine, quelles peuvent en être les conséquences du côté des pouvoirs publics. Ainsi, la première partie s’attache à analyser la façon dont la vulnérabilité produit, chez ces jeunes, des freins spécifiques à leur implication dans des projets participatifs. En réaction à cela, la seconde partie tente de montrer – alors que des freins existent – en quoi la conflictualité générée par une partie des jeunes engagés dans les quartiers peut constituer un levier pour leur participation. Ici, l’analyse sera prolongée en montrant en quoi cette conflictualité heurte les pouvoirs publics et les acteurs de la jeunesse car souvent incompatible avec les attendus fixés par ces derniers à la participation. Les contradictions entre appel à la participation et mise en œuvre d’une scène participative par les jeunes seront alors pointées.

Plan