PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

L’’effet « établissement » sur le climat scolaire : au-delà de la fatalité de la violence à l’’école
Le fait qu’’aujourd’’hui deux établissements d’’un même quartier soumis à des contextes sociologique, géographique et culturel identiques présentent pourtant des rapports à la violence complètement opposés nous amène à considérer les causes endogènes de cette violence (vs les causes exogènes, i.e. sociales et familiales locales).
Nous pouvons alors conclure qu’’il existe bel et bien un « effet » établissement sur le climat scolaire, et donc que la fatalité de la violence à l’’école n’’existe pas (voir les travaux d’’Eric
Debarbieux).

Le climat scolaire à l’’interface de trois domaines
Plusieurs études ont été menées sur la question du climat scolaire. Elles montrent l’’importance de trois domaines principaux :
1. Les caractéristiques de l’’établissement (écoles, collèges, lycées)
•• les caractéristiques géographique et physique,
•• les caractéristiques propres aux personnels des établissements (temps partiels, turnover, expérience, moyenne d’’âge, etc),
•• les caractéristiques concernant les élèves (CSP des parents, pourcentages d’’enfants boursiers et de demi-pensionnaires),
•• Il a été démontré que ces éléments sont déterminants dans l’’instauration du climat scolaire.
2. Les conditions de travail
Il s’’agit ici de prendre en compte les relations entre les différents acteurs au sein de l’’école et du cadre relationnel en général. Il existe par exemple un lien direct entre la valorisation d’’un responsable d’’établissement et le climat observé au sein de son école.
Par ailleurs, la réussite scolaire globale au sein d’’un établissement modife considérablement les conditions de travail et la qualité de vie au travail.

LE CLIMAT SCOLAIRE : UNE APPROCHE PRAGMATIQUE DE LA PRÉVENTION DE LA VIOLENCE À L’’ÉCOLE, DE L’’ÉLÈVE À
L’’ÉTABLISSEMENT

3. Les conditions de vie dans l’’établissement
Les établissements ayant bénécié d’’aménagements du temps scolaire ont vu les cas de
violence diminuer de manière significative, grâce à la mise en œoeuvre de pédagogies et d’’activités éducatives qui restaurent notamment «l’’estime de soi» des élèves.
Constats
•• L’’organisation et les conditions de travail dans les établissements scolaires sont des variables déterminantes dans la construction de leur climat.
•• La perception du climat par les différents acteurs est pondérée par le degré de reconnaissance sociale et de compétence, d’’autonomie et de motivation, d’’engagement et de satisfaction personnels.
•• Sur ces points, les réponses des élèves dans les études rejoignent celles des adultes.

PROPOSITIONS
Les travaux menés sur le sujet ont permis de réaliser des outils précieux d’’analyse et de prévention : indices de climat, tableau de bord de la qualité de vie au travail dans les établissements scolaires, baromètres du moral des personnels. Ils aboutissent à des propositions concrètes et opérationnelles pour influer directement et efficacement sur le climat scolaire.
Décider de faire évoluer le climat de son établissement, c’’est participer à un projet social et solidaire. C’’est lutter contre les discriminations, permettre à chaque élève d’’exprimer et de développer son potentiel, à chaque professionnel de vivre pleinement sa vocation, la réussite dans son métier et enfin de créer les conditions propices à l’’exercice de la laïcité, fondatrice du lien social et moteur de l’’école républicaine."

Categories: Santé publique...

Répondre