PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Telos :

Accéder au site source de notre article.


../…Le Parti socialiste regarde la jeunesse avec les yeux de Chimène. Mais a-t-il mesuré ce que cette priorité impliquait ? L’effort gigantesque annoncé en faveur de l’éducation servira-t-il vraiment son objectif égalitaire ?

L’élitisme républicain repose en principe sur le mérite scolaire. La compétition commence dès la maternelle et se poursuit les années suivantes. La tyrannie du diplôme initial s’impose en effet dans l’ensemble du monde du travail, les hiérarchies au sein des entreprises et des administrations se décalquent sur lui. A contrario, la promotion grâce à un diplôme obtenu sur le tard ou par le mérite professionnel est rare, beaucoup plus rare que chez nos voisins anglais ou allemands. Si l’enfant peine dans le système scolaire, s’il « n’aime pas l’école », s’il redouble, s’il sèche quelque peu les cours et commence à perdre pied, il se souviendra plus tard de cette époque comme d’un épisode fatal où il n’a pas su saisir sa chance – probablement, il vivra rétrospectivement ces difficultés comme un échec personnel. Ce parcours du combattant dès les premières années est la source principale du malaise d’une partie de la jeunesse. Comment, en effet, ne pas se flageller soi-même de ne pas avoir réussi dans une compétition qui se présente comme ouverte et objective ?…/…

Categories: Généralités

Répondre