PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

in Centre Info :

Accéder au site source de notre article.


Si la formation initiale, puis la formation continue, associées à l’ensemble de nos expériences professionnelles et sociales, construisent chaque jour notre compétence, cela ne suffit pas à garantir notre employabilité. Car encore faut-il, premièrement, en prendre conscience, deuxièmement, le faire savoir. Soit précisément ce que proposent les e-portfolios ou portefeuilles numériques de compétences, objet d’une webconférence du Fffod [1] diffusée le 18 septembre. L’occasion pour deux régions de témoigner sur les dispositifs qu’elles ont imaginé pour accompagner tout au long de la vie les citoyens dans leur parcours formation et emploi : le Passeport Orientation Formation Régional (POFR) en Poitou-Charentes, Lorfolio en Lorraine.

Objectif initial du POFR, selon Régine Milcent, chargée de mission au Carif Poitou-Charentes : servir les logiques de parcours portées par la Région, dont l’objectif était d’ « amener le plus grand nombre à un premier niveau de qualification et [de] permettre aux gens d’évoluer d’un niveau au cours de leur vie professionnelle ». D’où un dispositif s’appuyant sur la dimension traçabilité et capitalisation des expériences, déployé à partir de 2009 et proposé dès 2010 à l’ensemble des stagiaires relevant du service public de la formation avant d’être étendu à d’autres publics. Avec 8 300 passeports délivrés et 600 partenaires formés à ce jour, le POFR est désormais sorti de l’expérimentation et se voit intégré dans la « démarche globale d’accompagnement », se félicite Régine Milcent.

Partageant quelques freins (difficulté d’appropriation par les publics les plus fragiles, nécessité d’un fort accompagnement) avec le POFR, le dispositif lorrain Lorfolio s’en distingue par l’accent mis dès l’origine sur « l’axe compétences », souligne Emmanuel Journot, chargé de mission à Inffolor, le Carif Lorraine. Ainsi et selon la définition du projet lancé en 2007, le e-portfolio est défini comme un « dossier personnel constitué de documents (collection de preuves) permettant à une personne d’attester des compétences qu’elle a acquises par la formation et l’expérience ». Destiné à l’ensemble des actifs lorrains, Lorfolio permet notamment de retracer l’ensemble de son parcours, avant d’éventuellement partager les informations de son choix (portefeuilles de compétences, CV au format Europass [2], sites webs e-portfolio). Autre piste d’utilisation du e-portfolio lorrain évoquée par Emmanuel Journot, la possibilité « de réfléchir à des projets de métiers, de formation, de VAE et de création d’entreprise », ceci « en lien très fort avec le portail régional d’information et d’orientation ». Soulignant à cet égard que le dispositif s’inscrit aussi dans une « perspective de fédération et de mise en réseau des acteurs de l’AIO », le chef de projet Inffolor rappelle l’intégration de Lorfolio à la charte régionale de l’orientation signée en novembre 2009 (voir notre article). Expérimenté auprès de 4000 usagers et 500 professionnels de l’AIO et de la formation, Lorfolio est, comme le POFR, sorti de l’expérimentation avec une généralisation prévue pour fin 2012.

À noter enfin, l’annonce d’une proposition faite aux directions concernées d’engager « un travail Inter-Carif pour mutualiser les questionnements, capitaliser les bonnes pratiques et continuer à avancer ». Autre façon d’assumer la dimension régionale de dispositifs destinés à accompagner les mobilités professionnelles, Emmanuel Journot rappelle également que le respect des normes garantit l’interopérabilité des dispositifs.

Prochaine webconférence du Fffod le 16 octobre autour de technologies clés du e-learning : "Flash et html5 : maturité et enjeux des technologies."

Site du Fffod

par Nicolas Deguerry

in Le Quotidien de la formation, 24 septembre 2012

[1] Forum français pour la formation ouverte et à distance.

[2] Europass, e-portfolio adopté en 2005 par le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen, commun aux 31 pays de l’Europe de l’éducation et de la formation

Répondre