PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

« Il faut renouveler qualitativement le corps enseignant ». Invité par l’association Prisme à présenter son nouveau livre, Philippe Meirieu a montré les enjeux sociaux et politiques de l’évolution de l’école. Si « l’école doit être son propre recours », elle doit veiller à aider les jeunes en difficulté ce qui implique une redéfinition du service des enseignants. Cela l’amène également à poser la priorité des ZEP. Mais comment l’assurer dans un système où les enseignants les plus expérimentés se retrouvent dans les établissements sans problèmes ? Pour P. Meirieu, un dernier défi se présente à l’école : celui du recrutement des enseignants. En 2010, compte tenu de l’évolution démographique, pour se maintenir à niveau l’éducation nationale devrait recruter 40% des titulaires d’une licence, une proportion double du chiffre actuel et… impossible. La seule solution sera d’ouvrir le métier à des « professeurs associés » venus de la société civile. C’est sans doute un moyen, pour P. Meirieu, de conjuguer ouverture démocratique et éducation nationale.

Document(s) associé(s) :

jpg/IM000801.jpg

Categories: PRISME dans la presse

Répondre