PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly
Le conseil municipal de la ville de Saint Jean de la Ruelle a décidé, à l’initiative de Christophe Chaillou, Conseiller Général Maire, de la création d’un conseil de la laïcité et du vivre ensemble qui a été mis en place officiellement le 24 janvier dernier.

Pourquoi ?

Depuis de nombreuses années, Saint Jean de la Ruelle regroupe des citoyens représentant une diversité de cultures et de religions. Dans ce contexte, il a semblé opportun à la municipalité de rappeler son attachement à la laïcité comme règle de vie et la volonté de vivre ensemble dans le respect de la diversité des origines, des trajectoires, des croyances et des pensées de l’ensemble de la population de la ville. Ce conseil a ainsi pour objectif de créer un lieu de débats et de réflexion permettant aux différentes communautés de la ville (religieuses ou laïques) d’échanger, dans un esprit de respect et de tolérance, sur toutes les questions qui intéressent la laïcité et le vivre ensemble.

Comment ?

Cette structure consultative installée le 24 janvier 2015 émet des avis et assure une fonction de veille sur les questions des pratiques et attentes des habitants, notamment sur celle de l’exercice des cultes. Le conseil de la laïcité réunit ainsi sous la présidence du Maire, les élu-e-s municipaux dont les délégations ont trait aux travaux de ce conseil (éducation, cohésion sociale, vie associative….) ; des représentants de chacun des lieux de culte implantés dans la ville ; des représentants des mouvements de défense de la laïcité (Ligue des Droits de l’Homme, Cercle Jean Zay, Laboratoire de la Laïcité) et de la Libre Pensée ; un-e représentant-e de chacun des groupes politiques du conseil municipal ; des personnes qualifiées issues de la société civile.

Quel bilan ?

Il s’agit de permettre par le dialogue d’éclairer la municipalité et de répondre à des questions, parfois très concrètes, qui relèvent du vivre ensemble dans les lieux de vie sociale et collective existant dans la commune. Le contexte lié aux récents attentats a confirmé l’intérêt d’une telle structure de dialogue. Ainsi à l’issue de la 1ère réunion, plusieurs pistes de réflexions et d’actions prioritaires ont été retenues qui portent notamment sur les questions liées à l’éducation, l’école et la parentalité et le rôle des médias. Il a été décidé d’associer des représentants de l’Education Nationale à la prochaine réunion pour échanger sur les questions liées à la laïcité à l’école.