PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Le ministre de l’Education Nationale a détaillé ce matin sur RTL les assouplissements à la réforme des rythmes scolaires qu’il compte mettre en oeuvre, dont la possibilité de concentrer sur une seule journée les activités périscolaires.

Benoît Hamon détaille les assouplissements à la réforme des rythmes scolaires

 

Invité de RTL, le ministre de l’Education nationale Benoît Hamon a détaillé ce matin les assouplissements à la réforme des rythmes scolaires qu’il compte mettre en oeuvre. Le décret de janvier 2013 n’est pas remis en cause et reste la base de cette réforme, avec sa semaine découpée en neuf demi-journées, pour un total qui ne pourra pas dépasser 24 heures hebdomadaires d’enseignement.  

Benoît Hamon a présenté ce matin deux types d’assouplissements possibles à cette réforme:  

– la possibilité de concentrer les activités périscolaires sur une seule demi-journée, tout en conservant cinq matinées. La semaine de 4 jours telle qu’elle existe aujourd’hui est donc définitivement abandonnée;  

– sous réserve d’un accord local entre la commune concernée, les enseignants, et le rectorat, la durée de la semaine pourrait être réduite d’une heure, passant de 24 heures hebdomadaires à 23 heures d’enseignement. Les 36 heures annuelles ainsi "perdues" seraient rattrapées sur les vacances scolaires.  

Seules 15% des communes avaient décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Une réforme qui a soulevé beaucoup de critiques: de la part de certains parents, comme ceux qui se sont rassemblés dans le mouvement des Gilets Jaunes; de la part de maires, aussi, qui, notamment dans les communes rurales, craignent de ne pas pouvoir financer les activités périscolaires.  

Invité de RTL, le ministre de l’Education nationale Benoît Hamon a détaillé ce matin les assouplissements à la réforme des rythmes scolaires qu’il compte mettre en oeuvre. Le décret de janvier 2013 n’est pas remis en cause et reste la base de cette réforme, avec sa semaine découpée en neuf demi-journées, pour un total qui ne pourra pas dépasser 24 heures hebdomadaires d’enseignement.  

ADVERTISEMENT

Benoît Hamon a présenté ce matin deux types d’assouplissements possibles à cette réforme:  

– la possibilité de concentrer les activités périscolaires sur une seule demi-journée, tout en conservant cinq matinées. La semaine de 4 jours telle qu’elle existe aujourd’hui est donc définitivement abandonnée;  

– sous réserve d’un accord local entre la commune concernée, les enseignants, et le rectorat, la durée de la semaine pourrait être réduite d’une heure, passant de 24 heures hebdomadaires à 23 heures d’enseignement. Les 36 heures annuelles ainsi "perdues" seraient rattrapées sur les vacances scolaires.  

Seules 15% des communes avaient décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Une réforme qui a soulevé beaucoup de critiques: de la part de certains parents, comme ceux qui se sont rassemblés dans le mouvement des Gilets Jaunes; de la part de maires, aussi, qui, notamment dans les communes rurales, craignent de ne pas pouvoir financer les activités périscolaires.  

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/benoit-hamon-detaille-les-assouplissements-a-la-reforme-des-rythmes-scolaires_1511391.html?xtor=EPR-181-[20140425084717_17_nl_lexpress_quotidienne_6253_000NBT]-20140425-[________________5_commentaires___________________________________001K9XE]-[RB2D106H0014ZDT3]-20140425065100#w3YzX6kEOGvirFS2.99

Invité de RTL, le ministre de l’Education nationale Benoît Hamon a détaillé ce matin les assouplissements à la réforme des rythmes scolaires qu’il compte mettre en oeuvre. Le décret de janvier 2013 n’est pas remis en cause et reste la base de cette réforme, avec sa semaine découpée en neuf demi-journées, pour un total qui ne pourra pas dépasser 24 heures hebdomadaires d’enseignement.  

ADVERTISEMENT

Benoît Hamon a présenté ce matin deux types d’assouplissements possibles à cette réforme:  

– la possibilité de concentrer les activités périscolaires sur une seule demi-journée, tout en conservant cinq matinées. La semaine de 4 jours telle qu’elle existe aujourd’hui est donc définitivement abandonnée;  

– sous réserve d’un accord local entre la commune concernée, les enseignants, et le rectorat, la durée de la semaine pourrait être réduite d’une heure, passant de 24 heures hebdomadaires à 23 heures d’enseignement. Les 36 heures annuelles ainsi "perdues" seraient rattrapées sur les vacances scolaires.  

Seules 15% des communes avaient décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Une réforme qui a soulevé beaucoup de critiques: de la part de certains parents, comme ceux qui se sont rassemblés dans le mouvement des Gilets Jaunes; de la part de maires, aussi, qui, notamment dans les communes rurales, craignent de ne pas pouvoir financer les activités périscolaires.  

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/benoit-hamon-detaille-les-assouplissements-a-la-reforme-des-rythmes-scolaires_1511391.html?xtor=EPR-181-[20140425084717_17_nl_lexpress_quotidienne_6253_000NBT]-20140425-[________________5_commentaires___________________________________001K9XE]-[RB2D106H0014ZDT3]-20140425065100#w3YzX6kEOGvirFS2.99

 

Répondre