PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

 

Inclusion Scolaire et Autisme

Quand l’ignorance, la malveillance, la violence s’invitent par inadvertance dans une classe ordinaire en lien avec une ULIS[1]  !

« Lorsque tu découvres que l’une des enseignantes de ton fils ne le liste même pas à l’appel quotidien ! Que depuis 4 mois il n’y a aucun mot dans le cahier de correspondance, qu’elle te dit « oui, oui il faut que l’on se rencontre  » depuis 3 mois après nos multiples sollicitations, qu’il y a un rituel du lundi matin depuis la rentrée durant lequel les enfants apportent un jouet. Ce qui veut dire que ton enfant depuis septembre est le seul à voir les jouets des autres sans pouvoir montrer les siens ! Sans jamais avoir un rappel de l’enseignante ou l’AVS[2]  » N’oubliez pas le jouet de XXXX « , qu’aucun matériel sur son bureau ne fonctionne, qu’il ne bénéficie même pas des distributions de feuilles d’exercices à coller dans les cahiers…. etc. etc. etc. Bien ! Tu piges mieux pourquoi ton fils est en colère depuis 2 mois, il a tenu mais à un moment c’est inacceptable ! La psychologue superviseur nous avait alerté plusieurs fois, mais je n’imaginais pas à ce point cette non considération de cet élève ! L’enseignante me disant  » depuis que vous avez repris le travail à plein temps ç’est compliqué  » Oui, oui c’était compliqué mais ça fait déjà 2 mois qu’il a bien compris ! On a tout fait à la maison pour qu’il comprenne ! » Cela me rappelle les propos de cette enseignante de grande section maternelle :  » de tout de façon, je ne  sais pas pourquoi il est dans ma classe il devrait être à l’hôpital … » Je pense que pour ceux qui connaissent XXXX ces attitudes proviennent de personnes ignorantes voire malveillantes ou qui ne veulent faire aucun effort d’adaptation ! Si vous saviez l’effort que font les autistes pour être acceptés …! « – Mère d’élève TSA[3]

Contrairement à ce que l’on peut, a priori, penser, l’enseignante et l’AVS n’ont que très peu de responsabilités dans cette situation. L’enjeu principal réside dans le fait que l’institution de l’éducation nationale  ne se contente pas d’établir des structures aussi pertinentes et nouvelles soient-elles. Elle doit aussi  créer des conditions d’accompagnement véritablement inclusives : 

  • sur une formation  théorique, professionnelle et pratique avec entrainement des enseignants;
  • sur un recrutement  exemplaire et de bon niveau des AVS  – AESH[4];
  • sur une formation pratique, concrète avec entrainement de ces AESH et non sur une  petite information théorique de quelques heures  qui ne convient pas à ce type de public;

 

Toutes ces formations doivent pouvoir se réaliser en amont  de la rentrée scolaire pour éviter des pertes de temps qui pénalisent les élèves TSA, laissent les enseignants et les AESH dans  l’impuissance et augmentent l‘inquiétude des parents; elles doivent  faire  parties de façon significative de la formation initiale des enseignants et de leur formation continue actuellement inexistante. La situation est d’autant plus grave et sensible  que les textes institutionnels récents (le bon travail de Ségolène Neuville)  vont dans le bon sens. et dans  la bonne direction. Le terrain ne suit pas. Il est temps que l’institution se réveille donne  les  moyens humains et formés d’accompagnement à l’inclusion scolaire. Bref, ne se contente plus de la création de structures. Heureusement pour ce cas une formation a eu lieu avec des moyens strictement locaux et le soutien de la directrice de l’école. En quatre jours, grâce à un travail collaboratif d’équipe entre l’enseignant de la classe ordinaire, l’enseignante de la classe ULIS, les parents d’élève, le lien s’est rétabli. L’enfant, sa maîtresse, l’AVS la mère, ont retrouvé le sourire. Les troubles du comportement ont diminué. L’enfant s’est senti à nouveau inclus dans la classe, comme l’année précédente. Si vous saviez l’effort que font les autistes pour être acceptés …!

 

Christian ALIN

Professeur des Universités émérite en Sciences de l’éducation

ESPE- Laboratoire L’vis – Lyon1

Responsable du Groupe de recherche : L’inclusion scolaire d’élèves à besoins éducatifs particuliers : élèves TSA en milieu scolaire ordinaire

[1] ULIS : Unité Localisée  pour l’Inclusion Scolaire

[2] AVS : Auxiliaire de Vie Scolaire

[3] TSA : Trouble du Spectre Autistique

[4] AESH : Accompagnement des élèves en Situation de Handicap