PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

L’an dernier la réforme des rythmes scolaires nous avait apporté son lot de couacs et de controverses. Cette année, cela semble oublié. Même à Marseille ! où selon Le Monde « la rentrée trouve ses rythmes ». « On s’est enrichi de notre mauvaise expérience de 2014 et pour cette nouvelle rentrée, nous étions complètement prêts », indique Danièle Casanova, adjointe à l’éducation.
On a certes encore droit à quelques décisions qui font débat, comme dans cette petite commune du Pas-de-Calais où les parents d’élèves n’ont pas apprécié la décision de la municipalité de punir ceux qui récupèrent leur enfant trop tard d’une « pénalité » de dix euros. Dans Nord Littoral, l’adjointe à la vie scolaire se veut rassurante.

Et si on vivait une rentrée du côté élève et du côté prof ? Mieux ; si on les suivait toute l’année à travers un roman feuilleton ? C’est ce que nous propose Matthieu Cordary, professeur des écoles et directeur, qui met en ligne sur wattpad l’histoire de Thomas et de son instit de père : Le jour de plus ! . On ne peut que vous conseiller de vous y abonner (gratuitement).

Des élèves actifs

Plusieurs médias nous offrent des pistes pour amener nos élèves à s’investir
Une école qui décoiffe -. C’est ainsi que France 3 Pays de la Loire qualifie l’école Freinet à laquelle elle a consacré un reportage dans son édition du journal régional du 5 septembre. « Sans les encourager, l’éducation nationale accepte ses méthodes », la conclusion résonne un peu comme un souhait…
Des propos qui décoiffent – Caroline Brizard pour l’Obs a interrogé élèves et professeurs sur l’ennui à l’école, comment ils le combattent et ce qu’il faudrait changer selon eux. On évitera de s’agacer trop vite et de balayer du revers de la main ce qui est un vrai ressenti des élèves qu’on aurait tort de négliger. On évitera aussi de prendre pour une critique personnelle ce qui est une critique du système et on pourra alors remarquer que élèves et profs au-delà du désaccord sur leur vision de l’ennui à l’école, ne sont pas par contre si éloignés sur les solutions envisagées qui rejoignent quelque part le reportage sur l’école Freinet.
Des jeunes qui décoiffent – Ils sont à découvrir dans le numéro du 1er septembre d’Okapi, souvent présent dans les rayonnage de nos bcd et cdi. Claire le Nestour y fait le portrait de 11 collégiens qui s’engagent pour la planète à travers un projet individuel ou collectif, dans un cadre scolaire ou associatif. De Julia, l’écodéléguée qui sensibilise ses camarades, à Téhea qui milite pour la cause animale en passant par Maëlle qui travaille avec des scientifiques sur les particules fines, voilà de quoi alimenter peut-être une partie du programme d’enseignement moral et civique.

Lire la suite : http://www.cahiers-pedagogiques.com/revue-de-presse-du-lundi-7-septembre-2015