PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Leurs inquiétudes étaient bien fondées. Toutes les écoles liées aux dix collèges évincés du réseau d’éducation prioritaire (REP) sont privées des bénéfices du dispositif de l’ex-ZEP. C’est le résultat de la réforme de l’éducation prioritaire qui sera mise en place à la rentrée 2015.

La liste des 66 écoles en REP arrêtée par la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, à la fin février, était restée officieuse le temps des élections départementales. Communiquée cette semaine par le rectorat, la liste tant attendue n’en est pas moins mal accueillie par les syndicats enseignants, les directeurs et les parents d’élèves. Au total, 41 écoles sortent du réseau.

« Cette nouvelle va certainement entraîner une fermeture de classe dans notre RPI (NDLR : regroupement pédagogique intercommunal) de Luzancy-Reuil », déplore Christelle Achour, de l’association des parents d’élèves indépendants de La Ferté-sous-Jouarre. Ateliers théâtre, ateliers du livre et soutien scolaire devraient disparaître dans ce RPI isolé. « Nous avons une bibliothèque ouverte deux jours par mois à Luzancy. A part ça, il n’y a rien, poursuit la maman d’élève. Les élèves seront encore plus pénalisés du point de vue de l’ouverture socioculturelle. La sortie du réseau d’éducation prioritaire du collège La Rochefoucauld de La Ferté-sous-Jouarre et des écoles qui y étaient rattachées est dramatique dans ce secteur rural. »

Six nouvelles écoles entrent dans le réseau à Noisiel en même temps que le collège du Luzard. Ce sont les seules du département à intégrer l’éducation prioritaire. « Nous aurions préféré que l’entrée de ces écoles ne se fasse pas au détriment d’autres, déclare Sandrine Bourguignon, du syndicat enseignant Snuipp-FSU 77. Nous demandons que les écoles isolées soient en REP pour que toutes les écoles où il y a des besoins puissent accéder aux moyens supplémentaires. Les collègues sont dépités par cette fin de non-recevoir qui fait suite pourtant à une longue et intense mobilisation. »

Demain, le syndicat devrait se mobiliser sur la carte scolaire qui se dessine cette semaine. L’éducation prioritaire devrait également agiter les enseignants mobilisés.

Lire la suite : http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/41-ecoles-sortent-du-reseau-d-education-prioritaire-14-04-2015-4690155.php

Categories: 4.4 Départements