PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In UDOC – L’Université Ouverte Des Compétences – le 13 juin 2014 :

Accéder au site source de notre article.


L’amphi débat dont est issue la présente Vidéo séquencée a été organisé en partenariat entre la revue Éducation Permanente et L’Université ouverte des compétences.

Est-ce que la formation pourrait contribuer à créer de l’activité sur les territoires dans le pays ?

Cela nous paraît une question plus intéressante que de savoir si la formation professionnelle pourrait pallier – avec quelques semaines de stage chichement financés – le fait que 150 000 jeunes par an sortent du système éducatif sans aucune qualification. Après 13 ans de scolarité obligatoire.

À côté des grandes entreprises et de leurs réseaux de PME, de plus en plus mobiles à l’échelle de la planète, se développent des entreprises très performantes, profondément territorialisées. Elles sont industrielles, agricoles, de service, sociales aussi dans une société où l’on vit plus longtemps. Elles sont créatrices d’emplois. Elles font peu parler d’elles, car elles sont petites.
L’analyse de leurs réussites montre qu’elles tirent leurs avantages comparatifs des atouts d’un territoire vivant, ouvert sur la ville et le monde, où les échanges et les coopérations sont riches, denses et variés.
Elles les tirent du dynamisme de leurs habitants.

Aujourd’hui comme hier, la naissance, la survie et le développement d’une activité dépendent d’abord du capital humain et relationnel de celle, de celui ou de ceux qui se lancent : elles dépendent de leurs compétences.
Or celles-ci ne tombent pas du ciel. Les territoires riches en emplois sont d’abord des territoires riches en compétences individuelles et collectives.

Aujourd’hui, comment un territoire peut s’emparer de cette question et agir ?
Elle est difficile, car elle oblige à penser large. Elle est difficile aussi parce que le système français de décision en matière de formation est d’une complexité méticuleusement organisée. Renforcée loi après loi.

L’UODC et Éducation Permanente ont choisi d’aborder cette question avec Philippe Meirieu, qui a accepté de tenter d’y répondre.

Il est inutile de présenter Philippe Meirieu, tant sa notoriété est immense dans le domaine de l’éducation : chercheur, praticien engagé, formidable passeur.
Mais c’est aussi le politique que nous avons accueilli : le Vice-président de la Région Rhône-Alpes, en charge de la formation tout au long de la vie.

Jean Besançon, directeur de l’Université ouverte des compétences
Guy Jobert, Éducation Permanente
 



Vidéo séquencée n°165
Prise de vue : 24 septembre 2013
Date d’édition : 13 juin 2014
Durée : 1:40:52
Programmation
: Jean Besançon, directeur de L’Université ouverte des compétences, Daniel Wilk, Éducation Permanente,
Réalisation et édition : Pierre Cécile

Categories: Expressions prismées

Répondre