PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Article paru dans la Nouvelle Revue de l’AIS Numéro 30, juin 2005, pages 125 à 132 :

Accéder au site source de notre article.


Résumé : L’éducation inclusive ne peut advenir sur décret.

La transformation qu’elle implique, à savoir de passer d’un prêt-à-porter éducatif à une culture du sur-mesure, sous-tend une véritable rupture dans les pratiques.

La sphère dite spécialisée ne peut plus être pensée à côté ou en parallèle du système qualifié d’ordinaire. Elle doit au contraire se coupler aux actions éducatives destinées à tout un chacun.

 

L’étude du fonctionnement des Rased permet d’identifier la rupture à opérer et trace la voie d’une mutation désormais indispensable.

 

Le rôle symbolique des enseignants spécialisés est de mettre au jour l’attente illusoire des maîtres généralistes, de susciter des interrogations sur les pratiques observées et de déplacer les énergies à l’oeuvre vers des aides sur mesure à inventer collégialement.

L’éducation des élèves à besoins éducatifs particuliers continue de s’inscrire dans le champ de l’Adaptation et d’intégration scolaire.

 

Elle consiste à maintenir en école primaire les enfants précédemment relégués dans des filières spécialisées. Ceux-ci, sans pour autant répondre aux exigences normatives, bénéficient alors d’une scolarisation classique moyennant une aide particulière.

 

Ainsi la notion même d’intégration induit-elle d’emblée un fossé naturel entre maîtres généralistes et spécialisé

Les premiers sont chargés d’enseigner aux élèves sans dénomination particulière, les seconds destinés à aider tous les enfants appelés tour à tour inadaptés, en difficulté, à besoins éducatifs particuliers, etc.

Dans les représentations communes, les enseignants spécialisés ont pour mission de prendre en charge ceux qui s’éloignent de la moyenne.

 

Cette conception, toujours vivace, constitue un obstacle majeur à l’éducation inclusive qui suppose que chacun, spécialisé ou non, travaille au service de tous les élèves, quelles que soient leurs singularités.

Aussi le Réseau d’aides spécialisées (Rased) constitue-t-il un réel vecteur de transformation de la culture de l’école.

Le rôle symbolique des professionnels qui en font partie ouvre la voie à une rupture dans les conceptions et les pratiques éducatives.

 

Répondre