PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In VousNousIls – le 2 juillet 2014 :

Accéder au site source de notre article.


Le "plan d’action pour l’égalité entre les filles et les gar­çons", qui rem­place les "ABCD de l’égalité" contes­tés, ne sera "effi­cace que s’il est éner­gi­que­ment piloté au plan natio­nal", a estimé mer­credi le séna­teur PS Roland Courteau.

L’annonce par le ministre de l’Education natio­nale Benoît Hamon de l’abandon du dis­po­si­tif des ABCD de l’égalité fille-garçon et son rem­pla­ce­ment par un plan d’action "ne manque pas de nous inter­ro­ger", a expli­qué M. Courteau qui pré­sen­tait au Sénat un rap­port sur les "sté­réo­types mas­cu­lins et fémi­nins dans les manuels sco­laires: faire de l’école un creu­set de l’égalité".

"Si les outils et les objec­tifs affi­chés res­tent appa­rem­ment les mêmes, nous savons bien que le pro­gramme ne sera effi­cace que s’il est éner­gi­que­ment piloté au plan natio­nal, si les séquences péda­go­giques visant à la trans­mis­sion aux élèves et la for­ma­tion des pro­fes­seurs béné­fi­cient d’horaires dédiés obli­ga­toires", a jugé le sénateur.

En outre, le pro­gramme doit être "évalué par un suivi d’expériences", a ajouté M. Courteau, qui a qua­li­fié d’"ignoble" "l’instrumentalisation" orches­trée par les détrac­teurs des ABCD de l’égalité.

La plu­part des pro­fes­sion­nels inter­ro­gés "constatent une per­ma­nence dans la repro­duc­tion des sté­réo­types de genre et de pré­ju­gés tant dans les outils que dans les méthodes péda­go­giques", relève-t-il, esti­mant qu’on ne pou­vait "se satis­faire de cette situa­tion". Il a rap­pelé que "l’une des mis­sions essen­tielles de l’école réside dans la trans­mis­sion des valeurs d’égalité et de res­pect entre les filles et les garçons".

Dans les manuels d’histoire, de mathé­ma­tiques et de fran­çais, ana­ly­sés en 2010, 2011 et 2012, on remarque une "sous-représentation très impor­tante des femmes" et "la per­sis­tance des sté­réo­types sexués". Les domaines scien­ti­fiques, des arts et des sciences demeurent aussi très masculins.

Le rap­por­teur pré­co­nise notam­ment d’"accompagner les éditeurs sco­laires" alors qu’une refonte des pro­grammes sco­laires est en cours ou encore de mieux for­mer les enseignants.

Répondre