PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Doc de 45 pages sous pdf en PJ :

Accéder au site source de notre article.


 Le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative vient de publier un guide pour aider les collectivités, les élus, et donc les structures, à mettre en place des activités périscolaires de qualité. Il est téléchargeable gratuitement sur le site du ministère.

La publication d’un guide pour faciliter la mise en œuvre des nouveaux rythmes éducatifs, et notamment l’organisation d’activités périscolaires de qualité, vient de marquer un tournant dans la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Élaboré avec l’aide de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), ce document de 45 pages intitulé Pour des activités périscolaires de qualité insiste entre autres sur le fond de la réforme, ces temps d’activités périscolaires (TAP) dont l’organisation et le contenu varient grandement d’une commune à l’autre. Il sort au moment où l’association des maires ruraux de France (AMRF) s’inquiète des inégalités entre les écoles rurales et les écoles des villes. Les maires ruraux refusent fermement que le basculement d’une partie des activités périscolaires sur les communes n’ouvre la voie à une "école à deux vitesses". Ils demandent notamment que les fonds publics alimentent l’école publique et non le fonctionnement des écoles privées, que l’assouplissement des taux d’encadrement des activités périscolaires se généralise et enfin un délai supplémentaire aux communes qui en feraient la demande pour organiser l’entrée en vigueur des nouveaux rythmes après 2014.
Des aides concrètes
Face à ce contexte tendu et à la délicate question des inégalités territoriales, le ministère et la Cnaf ripostent avec pragmatisme. En effet, ce guide privilégie une approche concrète (son développement est thématique et il est ponctué de questions-réponses). Il reprécise clairement la nécessité pour tous les enfants d’avoir accès à des activités périscolaires culturelles, sportives ou artistiques, puis il donne des exemples d’intervenants possibles (bénévoles, animateurs, personnels internes…) et explique comment les former si besoin (la partie consacrée à la qualification des animateurs démontre la souplesse de cette réforme). Ce guide fait aussi la part belle à toutes les formes d’aides financières ou de soutien de la part des services de l’État. L’occasion d’y rappeler longuement ce que sont les emplois d’avenir (EA) et comment embaucher un jeune en EA : Quelles démarches sont à effectuer ? Quelles aides peut-on obtenir ? Etc. On fait également le point sur le fameux projet éducatif territorial (PEDT), coordonnant pour la grande majorité des territoires la mise en place de la réforme.
Un guide essentiel, à diffuser largement dans les collectivités. Il permet de se mettre dans le bain et d’aller encore plus loin dans la mise en place de la réforme et il trouvera, nous l’espérons, des yeux pour le lire et le traduire en actions dans les mois qui viennent. 

Mélanie Martinez

www.jdanimation.f

 

Document(s) associé(s) :

pdf/GuidePeriscolaire.pdf

png/logo-14.png

Répondre