PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Sommaire

AVANT-PROPOS
NOTE DE SYNTHESE
 
CHAPITRE 1. EQUIPEMENTS ET CONNEXIONS
1. Une diminution de l’équipement des foyers en téléviseurs ?
2. Les modes de réception de la télévision : l’essor de l’ADSL
3. Les mille et une façons de regarder la télévision et les vidéos
4. Téléphonie fixe
5. Téléphonie mobile : près d’une personne sur deux a désormais l’usage d’un smartphone
a) Le taux d’équipement en téléphone mobile n’a pas progressé en 2014
b) Le taux d’équipement en smartphone, en revanche, gagne 7 points
c) Huit personnes sur dix disposent à la fois d’un fixe et d’un portable
d) Trois Français sur quatre disposent d’une ligne fixe, d’internet et d’un téléphone mobile
e) La 4G a séduit 12 % de la population
6. Ordinateur et internet à domicile
a) 82 % des 12 ans et plus équipés en ordinateur à domicile
b) 36 % ont accès à plusieurs ordinateurs à la maison
c) L’équipement en tablette tactile en forte progression
d) 82 % de connexion à internet à domicile
e) 98 % des connexions sont des connexions haut débit
f) En moyenne, trois équipements sont connectés à la box internet
g) Le double abonnement au mobile et à internet s’effectue de plus en plus souvent chez un seul et même opérateur
h) Les modes d’accès à internet à domicile se multiplient
7. Connexions en mobilité
8. Au total, 83 % d’internautes en France
9. Les inégalités d’équipement numérique
 
CHAPITRE 2. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS LA VIE QUOTIDIENNE
1. La diversification des usages du téléphone mobile
a) Près de trois personnes sur quatre envoient des SMS
b) Internet sur téléphone mobile en forte progression
2. Les usages de l’ordinateur et d’internet
a) 30 % des personnes interrogées téléphonent grâce à internet via un ordinateur
b) Près d’une personne sur deux membre d’un « réseau social » sur internet
c) Les liens sociaux à l’ère du numérique
d) Près d’une personne sur deux écoute ou télécharge de la musique sur internet
e) Une personne sur quatre utilise internet pour chercher un emploi
f) Une personne sur deux accomplit, sur le net, des démarches administratives ou fiscales
g) Le recours à internet pour ses achats se stabilise cette année
h) Récapitulatif des usages du web
3. Les internautes passent presque deux heures et demie par jour en moyenne sur internet
4. Environ un parent sur deux instaure des règles quant au temps passé par ses enfants sur les écrans
 
CHAPITRE 3. NOUVELLES TECHNOLOGIES, SANTE ET SECURITE
1. Les Français ont peur que les nouvelles technologies ne soient pas sûres pour la santé
2. Face aux risques, un utilisateur de téléphone mobile sur deux adopte au moins une mesure de précaution
 
CHAPITRE 4. NOUVELLES TECHNOLOGIES : CONFIDENTIALITE ET VIE PRIVEE
1. Les nouvelles technologies et les risques liés à la confidentialité et au piratage
a) L’insuffisance de protection des données personnelles est toujours perçu comme le principal frein à la diffusion d’internet
b) La croyance que des logiciels installés sur des téléphones mobiles puissent transmettre des informations sans avertissement se renforce
c) Près d’une personne sur deux pense avoir déjà été victime d’un accès indésirable à ses données personnelles numériques
d) Face à ces risques, la vigilance est de mise pour 57 % des personnes interrogées
2. Internet et vie privée : un internaute sur quatre gêné par la publication sur internet d’éléments de sa vie privée
 
ANNEXE 1 GRAPHIQUES ET TABLEAUX COMPLEMENTAIRES
ANNEXE 2 LIBELLE DES QUESTIONS POSEES
 

Avant-propos

Ce rapport présente l’analyse des questions relatives à la diffusion des technologies de l’information et de la  communication en France en 2014, questions insérées par le CGE et l’ARCEP dans la vague de juin 2014 de l’enquête du CREDOC sur les «Conditions de vie et les Aspirations».
Ce rapport s’organise en quatre chapitres : le premier concerne le niveau d’équipement et de connexion de nos concitoyens aux divers outils et réseaux numériques (téléphone fixe, téléphone mobile, smartphone, tablette tactile, ordinateur, internet, télévision) ; le deuxième s’intéresse à l’usage qui en est fait ; le troisième chapitre fait le point sur les considérations sanitaires qui accompagnent l’usage des nouvelles technologies tandis que le dernier a trait à la façon dont se concilient nouvelles technologies et vie privée.
Indiquons également que :  Les résultats présentés ici sont issus de l’enquête de juin 2014, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 12 ans et plus, sélectionné selon la méthode des quotas 1 : 2.220 personnes ont été interrogées « en face à face » à leur domicile.
On trouvera le libellé exact des questions en annexe (p. 255). Pour chaque question, nous avons notamment indiqué quel était l’organisme financeur (CGE, ARCEP ou CREDOC).
Rappelons enfin que deux types de questionnaires ont été administrés pour le bon déroulement de l’enquête : le premier à destination des individus âgés de 18 ans et plus ; le second visant exclusivement les 12-17 ans. Ces derniers n’étant pas majeurs, il était en effet nécessaire d’obtenir le consentement préalable de leurs parents. Cela impliquait quelques aménagements dont le lecteur pourra prendre connaissance en annexe : nous y présentons les deux questionnaires (le « questionnaire adulte » aux pages 257 et suivantes ; le « questionnaire adolescent » aux pages 265 et suivantes).
L’ensemble des résultats présentés ici sont des résultats redressés et donc représentatifs de la population de 12 ans et plus résidant en France métropolitaine.
1 Voir le rapport « Premiers résultats de la vague de juin 2014 », CREDOC, juillet 2014.