PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Cairn :

Accéder au site source de notre article.


La famille demeure une institution

"L’institution familiale demeure, mais ses formes changent. Les normes familiales ne se présentent plus comme des prescriptions. Plus imperceptibles, elles s’apparentent à des conseils, recommandations, persuasions et empruntent des voies inédites. Cette nouvelle normativité est liée à l’émergence d’une société de la communication dans laquelle les messages normatifs circulent de manière anonyme et insensible sans que l’on sache toujours quelle en est la source. En ce sens, la famille reste une institution : elle est un système de normes qui rend possible le « vivre ensemble » au sein du groupe familial.

 Elle est aussi une institution dans le sens de processus de fixation de la norme. Saturés de normes qui se relativisent les unes les autres, les individus doivent produire un travail spécifique de compréhension et de relation, pour articuler plusieurs de ces normes et en justifier la sélection. Cette activité revient à instituer le quotidien de la famille en référence à des normes sur lesquelles les personnes se sont accordées. Hier, il suffisait d’endosser son rôle (celui de père, d’épouse, d’aîné, etc.). Aujourd’hui, plusieurs rôles ou normes coexistent, chacun ayant sa légitimité. Certes la vie normative n’est pas un supermarché : les choix sont guidés, encadrés, situés. Mais rares sont les familles dans lesquelles, à un moment ou à un autre, il ne faille pas justifier les options retenues ou prendre un autre cap. Prolifération des normes et activité cognitive vont de pair : tel est le nouveau régime de normativité familiale."

 

 

Categories: Généralités

Répondre