PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Le Blog de Pierre REGNAULT – le 1er juillet 2013 :

Accéder au site source de notre article.


J’ai participé lundi soir aux réunions de présentation de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires aux écoles de Pont Boileau et Moulin Rouge. Avant elles, 13 autres réunions m’ont permis, au cours des 3 dernières semaines, de rencontrer les parents d’élèves, enseignants, ATSEM et animateurs de chaque école. Temps d’information, d’explication, d’échange, avant la mise en place à la rentrée de la semaine de 4,5 jours.  

2013-06-17 20.06.43 On dit souvent que la concertation fait partie de l’ADN de la vie publique yonnaise. Nous avons effectivement l’habitude, lorsqu’un projet transforme le quotidien de nos concitoyens, de proposer des étapes de rencontre et de dialogue avec toutes ceux que cela peut concerner, partant du principe que cela nous permet d’arriver à un meilleur résultat.

C’est d’autant plus vrai et nécessaire lorsque le projet touche à l’école, et donc à la vie des familles et à l’avenir des enfants.  

L’éducation est depuis longtemps une priorité de la municipalité.

En témoigne les moyens apportés à nos écoles, ou encore aux importants travaux de rénovation au sein des écoles, le nombre des classes de découverte et d’activité périscolaires proposées au quotidien aux enseignants, les dispositifs « Art vacances » et « sports vacances » destinés à favoriser la découverte et la pratique d’activités culturelles et sportives, le travail mené depuis plusieurs années dans le cadre du Projet Educatif Local, etc.

Le travail engagé nous a conduit tout naturellement à accueillir favorablement le changement des rythmes scolaires voulu par le ministre de l’Education : dès la rentrée prochaine, les jeunes yonnais auront classe 4 jours et demi par semaine.

DSC02169 Cette évolution va bouleverser les habitudes des familles, nous en sommes conscients.

Nous n’avons pas pris cette décision à la légère. Le bénéfice pour l’enfant (les études -des chrono biologistes notamment- montrent que les 4,5 jours d’écoles sont mieux adaptés aux capacités d’attention des élèves et favorisent un meilleur apprentissage) nous ont décidés à appliquer les nouveaux rythmes sans attendre.

Une décision que j’avais annoncée  dès janvier lors de mes voeux et confirmée fin mars.

Depuis, les élus et les services de la ville ont travaillé en concertation avec l’ensemble des acteurs éducatifs, : enseignants, responsables parents au sein des conseils d’école, direction académique, DDEN, assocaitions intervenant à l’école ou organisant les centres de loisirs (ACYAQ) afin de parvenir à une nouvelle organisation des apprentissages et des activités dans chaque groupe scolaire.

Chaque école a pu construire son projet, dans le cadre fixé par l’éducation nationale et la ville. Il permet à chaque fois de développer hors temps scolaires de véritables projets éducatifs, portés par des animateurs formés, agents de la ville ou salariés d’associations. Il propose une prise en charge des enfants le mercredi midi, avec un transfert gratuit vers un ALSH -centre de loisir- qui assurera la restauration et l’accueil des élèves pour l’après-midi.

2013-06-27 18.43.26 C’est ce résultat – qui n’est qu’une étape – que je suis allé présenter aux parents à l’occasion de réunions dans chaque école.  

J’ai entendu les remarques et les questions d’un certain nombre de parents, et je comprends tout ce que cette réforme va nécessiter comme adaptation, tant pour les familles que pour les équipes enseignantes.

Le système proposé est, de mon point de vue, le meilleur compromis possible entre l’intérêt de l’enfant, les contraintes des familles et travail des enseignants et des professionnels de l’enfance. Cela n’exclu pas, bien sûr, que des ajustements puissent être apportés avec le temps. La ville demeurera extrêmement attentive à la bonne application de cette réforme.

Qu’on ne s’y trompe pas. Cette réforme si elle est bien appliquée est une petite révolution qui permettra à notre jeunesse d’être mieux formée. Elle imposera progressivement un meilleur travail coopératif entre tous les acteurs de l’éducation : enseignants, personnels ville, personnels des associations et parents. Ce partenariat plus collaboratif devra bien entendu respecter les statuts de chacun mais il permettra de mieux prendre en compte le rythme de l’enfant.

D’ailleurs déjà j’ai pu observer que là ou il préexistait le compromis organisationnel imaginé pour ces nouveaux rythmes est bien meilleur et plus innovant. Ailleurs il a fallu parfois "remettre l’ouvrage sur l’établi" pour parvenir à un résultat acceptable.

Je suis confiant dans la réussite de cette réforme à La Roche sur Yon, car au final la très grande majorité de tous les acteurs impliqués sont très professionnels et feront passer l’enfant avant toute autre considération et j’espère entendre dès l’an prochain les types de réactions entendu dans les 4 écoles yonnaises qui l’appliquent déjà :

Un enseignant :" Certes je passe plus de temps à l’école, mais je peux mieux échanger avec mes collègues et les enfants sont bien moins énervés: qu’est-ce que c’est confortable : je ne reviendrais pas en arrière !"

Un parent :" j’étais contre mais franchement c’est mieux pour ma fille qui se couche plus tôt le mardi soir et me semble moins fatiguée quand elle rentre le soir. Et en plus je crois que ça la prépare mieux au rythme du collègue. Oui je reconnais que j’avais tort, mais c’est parce que je ne savais pas comment ça se passerait" 

Tout n’est pas encore finalisé, mais dans les jours qui viennent tous les parents recevront les nouveaux horaires de rentrée et fin août ils auront une nouvelle information détaillée sur l’ensemble des activités proposées par la ville : pas moins de 450 activités différentes par semaine !

Un grand merci à tous ceux et ils sont nombreux qui ont travaillé d’arrache-pied pour mettre au point cette nouvelle organisation qui reste à finaliser et à parfaire !

Répondre