PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Doctice n2- Hélène MATHIEU, Inspectrice générale de l’Éducation nationale. :

Accéder au site source de notre article.


Page 4

"1- Comment définir l’accompagnement éducatif ?

Ouvert, au sein des établissements, aux élèves volontaires, c’est un soutien gratuit hors temps scolaire, essentiellement assuré par des enseignants. L’aide aux devoirs, les pratiques sportives et artistiques sont au coeur de cette action. L’Éducation nationale répond ainsi à la demande des familles et favorise l’égalité des chances. Dans un rapport de 2008, l’Inspection générale présente ce dispositif comme un levier, susceptible de faire évoluer le système éducatif dans ses enseignements et ses pratiques. De plus, il influencerait de manière positive les représentations que parents, élèves et professeurs se font les uns des autres.

2- Et par rapport aux autres dispositifs ?

L’accompagnement éducatif est une occasion d’analyser les réponses déjà apportées par les dispositifs complémentaires : PPRE, ateliers artistiques, UNS , École ouverte. Il aide à mener une réflexion avec les familles, les partenaires déjà très engagés sur ce champ, les équipes de réussite éducative du plan de cohésion sociale, les associations, les collectivités territoriales compétentes… Les établissements n’ont cependant pas tiré un trait sur l’existant (clubs de pratiques artistiques ou sportives ayant fait leurs preuves…). De nombreuses formes d’accompagnement à la scolarité, études, actions lecture, aide aux devoirs, soutien, aide à la parentalité… existent déjà dans les collèges, ceux de l’éducation prioritaire en particulier.

3- Il doit donc y avoir cohérence entre plusieurs acteurs ?

La clé du succès : établir une forte cohérence entre l’accompagnement éducatif et le projet d’établissement, les orientations pédagogiques des disciplines, l’enseignement. C’est aussi chercher à établir une continuité école-collège, une cohérence des propositions entre temps scolaire et hors-temps scolaire, une synergie des interventions de l’équipe enseignante et des acteurs municipaux ou associatifs du projet de réussite éducative… Bref, penser le projet éducatif local au niveau de la ville ou du quartier, car les enseignants ne sont pas les seuls à intervenir. La mission d’éducation est une responsabilité partagée !

4- L’utilisation des Tice dans ce contexte peut-elle représenter un atout ?

En effet, les Tice représentent un facteur de motivation propre à susciter les inscriptions volontaires et à entretenir l’assiduité. Elles permettent de diversifier les supports et les modalités d’apprentissage, d’aborder certains points du programme d’une façon différente, plus attractive, en aidant l’élève à prendre du recul par rapport à son propre travail, en adoptant en cas de difficulté une pédagogie de détour ou tout simplement en renforçant par des exemples visuels interactifs un concept un peu abstrait.

5- Et l’individualisation de l’accompagnement éducatif grâce aux Tice ?

Les outils numériques permettent de travailler à son rythme, de revenir selon ses besoins vers les documents et les aides proposées, de considérer l’erreur, de conserver la mémoire des productions successives, de revenir sur la tâche pour améliorer le résultat… L’accompagnateur laisse les élèves autonomes, favorise leur prise d’initiative dans un certain nombre d’activités adaptées à leurs acquis et aux compétences visées, comme le recommandent d’ailleurs les deux derniers chapitres du Socle commun. Il gère plus aisément l’hétérogénéité des groupes due au caractère volontaire des inscriptions et se concentre sur des conseils personnalisés. Les professeurs documentalistes ont un rôle majeur dans l’initiation aux Tice notamment en permettant aux élèves de s’approprier l’outil informatique.

6- On pense aussi au champ ouvert par les Tice dans le domaine artistique…

Les pratiques artistiques de l’accompagnement éducatif contribuent également à l’autonomie si difficile à évaluer. Par exemple, elles bénéficient d’indicateurs très concrets lorsqu’il s’agit de réaliser et monter des interviews pour une émission de radio. L’outil informatique une fois maîtrisé, les élèves reviennent fréquemment travailler sur leurs productions, seuls, pendant leur temps libre. Acquises dans le contexte favorable d’un projet motivant, en accompagnement éducatif, toutes ces compétences sont a priori transférables au travail en classe. Pour conclure, je dirai que les trois mots-clés de l’accompagnement éducatif sont la complémentarité, la cohérence et la continuité avec les enseignements, entre le 1er et le 2nd degré, entre la vie scolaire et le projet éducatif local."

Categories: 3.6 Accompagnement

Répondre