PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Mondeo Publishing :

Accéder au site source de notre article.


Note éditeur : "« Derrière chaque lecteur se cache une mécanique neuronale admirable de précision et d’efficacité », nous explique Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France et responsable de l’unité INSERM-CEA de neuroimagerie cognitive. L’acte de lire est tellement inscrit dans nos activités quotidiennes qu’il est difficile d’imaginer l’extraordinaire sophistication du “cerveau lisant”. La compréhension de chaque mot passe par un déchiffrage visuel, un traitement phonologique et une recherche du sens. Comment notre cerveau de primate s’est-il adapté à une activité aussi complexe au point de nous transformer en lecteurs experts ?Dans Les neurones de la lecture (Odile Jacob, 2 007), S. Dehaene propose une explication : la lecture est possible grâce au recyclage neuronal d’une région cérébrale spécialisée dans la reconnaissance des objets. La prochaine étape est d’aller au plus près du fonctionnement cérébral, pour découvrir les neurones spécialisés dans chaque étape du décodage du mot, comme l’analyse des paires de lettres. Dès aujourd’hui, les découvertes neuroscientifiques ont des implications pédagogiques, en confirmant que certaines méthodes d’apprentissage sont clairement inadaptées. Ce dossier à été préparé par Gilles Marchand"

 

Categories: Généralités

Répondre