PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a officiellement lancé les célébrations autour des trente ans du baccalauréat professionnel en se déplaçant, vendredi 4 septembre, au lycée des métiers de l’hôtellerie et de la gastronomie François Rabelais à Dardilly (académie de Lyon).

Dans son discours, la ministre s’est montrée très positive, assurant que « la voie professionnelle est essentielle à la France » et qu’« elle contribue à son succès, à sa diversité et à sa réussite », ce « en quoi nous pouvons collectivement en être fiers. »

Pour la ministre, « l’enseignement professionnel permet de pourvoir la France en métiers professionnels dont elle a besoin. Des métiers d’ouvriers, de techniciens, de cadres ; que ce soit dans le secteur industriel ou tertiaire. Des métiers du geste, les horlogers, les cuisiniers… et des métiers, aussi, qui incarnent la solidarité de la Nation envers les plus fragiles, qu’il s’agisse d’aide à domicile ou d’accompagnement des personnes en situation de handicap, ou de personnes âgées. »

Mais, ce qui a changé depuis trente ans, c’est qu’aujourd’hui, « un jeune bachelier professionnel sur deux souhaite désormais poursuivre ses études. Et c’est là un défi que nous avons à relever ensemble : mieux prendre en compte cette aspiration des jeunes et mieux les préparer aux modalités pédagogiques de l’enseignement supérieur, qui lui aussi doit sans doute mieux adapter sa pédagogie à ces jeunes qu’il accueille de manière croissante. »

Pour le futur, la ministre souhaite « un enseignement professionnel fort : fort de sa singularité, fort du lien particulier qu’il établit avec les enseignements généraux ; fort, aussi, de son ancrage dans le monde professionnel. »

Elle ajoute qu’ « à ceux qui opposent cet objectif d’insertion à celui d’élévation du niveau de qualification, je voudrais dire que c’est à mon sens un débat qui a fait son temps. L’élévation du niveau de qualification contribue en réalité directement à l’insertion professionnelle. Elle n’est pas un but en soi, elle est un outil. Avoir un diplôme plus élevé est utile pour trouver un emploi plus qualifié, pour acquérir un niveau de compétences et de connaissances qui permettra à terme de s’adapter à l’évolution des métiers. Mais c’est bien toujours en se plaçant dans une perspective d’insertion professionnelle. »

Et d’assurer qu’ « une grande partie des jeunes que nous formons n’exerceront pas le même métier dans 25 ans. Les préparer à une mobilité professionnelle implique de leur transmettre une culture générale, une connaissance globale des réalités du monde, une ouverture. »

Dans le cadre de ce discours, Najat Vallaud-Belkacem s’est tournée vers le futur, annonçant cinq chantiers sur l’enseignement professionnel :

– offrir à l’enseignement professionnel une perspective à long terme. Il s’agit de « mettre en lien la cartographie des filières de la voie professionnelle et l’évolution à long terme des métiers qui composent ces filières. »

– améliorer le fonctionnement, pour les enseignants comme pour les lycéens, de la première année de formation en lycée professionnel. Un groupe de travail sur la première année de formation en lycée professionnel, associant les partenaires sociaux, vient d’être lancé.

– la formation des PLP dans les ESPE.

– la réussite de l’orientation des élèves dans la voie professionnelle.

– rendre visible ce que la voie professionnelle offre de meilleur.

Chaque année, près de 700 000 élèves passent par l’un des 1 600 lycées professionnels du pays pour se préparer à exercer dans le monde professionnel. Même si, depuis sa création en 1985, le bac pro continue de recruter toujours davantage de candidats, il peine à trouver sa place. D’après une étude de l’OCDE, Regards sur l’éducation 2013, ce bac n’est pas la garantie contre le chômage qu’il prétend pourtant être. Plus étonnant, avoir un bac général protège davantage.

Lire la suite : http://savoir.actualitte.com/article/analyses/1090/l-education-nationale-fete-les-trente-ans-du-bac-pro