PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Caf.fr :

Accéder au site source de notre article.


Sommaire

Avant-propos

1. Contexte et méthodologie de l’étude

1.1. Les centres sociaux et les caisses d’Allocations familiales
1.2. Étude monographique

2. Une spécificité des centres sociaux : le projet social

2.1. Le projet social, expression de la vision du lien social
2.2. Le territoire et son contexte au coeur du projet

3. Acteurs et méthodes de travail

3.1. Un fonctionnement participatif, condition d’appropriation du projet
3.2. Les professionnels et leurs préoccupations

4. La participation des habitants : enjeux et effets

4.1. Un enjeu majeur des centres sociaux, au périmètre souvent restreint
4.2. Participation et rapport au politique
4.3. Effets de la participation sur les publics

Introduction

1. Rappel de la commande

2. Pertinence et valeur ajoutées : pistes et hypothèses pour un référentiel d’évaluation

2.1. Problèmes sociaux, problèmes urbains, problèmes ethno-raciaux : quelle sociologie du problème à traiter ?
2.2. L’action des centres sociaux et les transformations de l’action publique

3. Cadre théorique : les centres sociaux comme organisations guidées par un projet

3.1. Le modèle associatif, modèle de référence des centres sociaux
3.2. Les fonctions du projet
3.3. Les centres sociaux au travail : le poids des configurations locales

Chapitre 1 Une enquête multisite
1. Méthodologie
1.1. Observation et collecte
1.2. Le choix des sites
2. Présentation des sites étudiés
2.1. Département de l’ouest
2.2. Département du sud
3. Département d’Île-de-France

Chapitre 2 Logiques et figures du projet
1. Une cartographie des référentiels
2.1. L’intégration
2.2. La cohésion sociale
2.3 L’individuation
2.4. L’équilibre conflictuel
2. Les trois figures du projet
2.1. Projets d’intégration
2.2. Projets de promotion du lien social

2.3. Projets de capacitation

Chapitre 3 Le projet à l’épreuve du fonctionnement
1. Une forte appropriation du projet
2. Des dispositifs d’alignement
2.1. Les modalités d’émergence du projet : processus concerté versus définition imposée
2.2. Organisation et management au service de l’appropriation du projet
2.3. Un prosélytisme du projet

Chapitre 4 Des projets aux pratiques. Les centres sociaux, laboratoires d’une action sociale extra-institutionnelle
1. Des actions pour intégrer : de l’éducation populaire à l’acculturation des migrants
1.1. Éclairer le peuple : des actions en partie héritières de l’éducation populaire
1.2. Acculturer les migrants, émanciper les femmes maghrébines
1.3. Émanciper les individus de leur quartier
2. Agir en faveur du lien social
2.1. Lien et capital social : la centralité de la relation
2.2. Priorité à l’individuation : la personne au centre
2.3. Le collectif au service de l’individuation : construire des espaces décents, compenser les inégalités de respect
3. Capacitation : le centre social comme plate-forme de projet et comme entrepreneur de mobilisation
3.1. « Accrocher » : le rôle spécifique des animations en pied d’immeuble et la construction des groupes mobilisables
3.2. Des actions « capacitantes » : susciter l’initiative et rendre plus fort
3.3. Animer un espace public critique
3.4. Faire tomber le « cens caché », libérer les aspirations… pour faire émerger une minorité active
3.5. Accompagner l’action ; soutien méthodologique, cognitif et logistique

Chapitre 5 Les centres sociaux dans les dynamiques partenariales locales
1. Deux types d’environnements partenariaux
2. Conflits de légitimité et conflits d’orientation

Chapitre 6 le rapport au politique et la question de la participation
1. L’autonomie conquise
1.1. Le poids de contraintes environnementales
1.2. Critique, contournement, réinterprétation, négociation… : conquérir l’autonomie
2. Les niveaux de participation
2.1. Échelle et portée de la participation
2.2. Des niveaux de participation faibles
3. Les figures du rapport au politique
3.1. Une typologie du rapport au politique dans les centres sociaux
3.2. Un rapport contributif au politique : le centre social en promoteur local de l’intérêt général (1)

3.3. Un rapport expressif/substitutif : agir au nom d’habitants exprimant une demande sociale (2)
3.4. Un rapport agonistique : l’idéal d’une participation autonome à l’orientation de l’action publique (3)
4. La participation en deçà du politique
4.1. La faute de l’usager ? Du constat des carences à la recherche des conditionsde la participation
4.2. Les effets des configurations institutionnelles locales : la question centralede l’emprise de la tutelle municipale ?
4.3. Une aversion au conflit ?

Chapitre 7 Les centres sociaux dans l’expérience de leurs publics
1. Les bénéfices individuels
1.1. Un profit d’affiliation
1.2. Un profit de capacitation
1.3. Un profit de reconnaissance
1.4. Un profit de subjectivation
1.5. Un profit d’accessibilité
2. Les effets sociaux : apports et limites
2.1. Le salut par le groupe : entre ouverture à la participation et risque de repli
2.2. Adoucir les relations douloureuses aux institutions au risque de les dispenser de se réformer ?

Conclusion

1. Les centres sociaux, une chance pour l’intervention sociale
2. Les centres sociaux, une chance pour le lien social
3. Les centres sociaux, une chance pour l’action sociale territorialisée
4. Les centres sociaux, une chance pour la démocratie locale ?
5. Les centres sociaux, des équipements fragiles

Bibliographie

ANNEXES

Les guides d’entretiens
1. Direction du centre social
2. Professionnels/animateurs
3. Partenaires
L’observatoire national des centres sociaux SÉNACS
De l’observatoire rhône-alpin
… à une expérimentation nationale
Exemple d’analyse des données issues de SÉNACS à partir des observationsde la CAF du Nord

AVANT-PROPOS

On peut définir, d’un point de vue extérieur, un centre social comme un équipement polyvalent de proximité, c’est-à-dire qu’il ancre ses activités et actions dans le territoire du quartier, d’une petite ville ou d’un canton.
En fonction des besoins spécifiques des habitants, et avec la préoccupation à la fois de créer du lien entre les personnes et de la cohésion sur le territoire, le centre social propose des services et des activités (par exemple, halte-garderie ou accueil de loisirs, permanences administratives, ateliers théâtre ou couture), organise des activités festives ou culturelles… Pour aider les habitants à réaliser leurs projets, le centre social met également à leur disposition des moyens logistiques (locaux, matériel…) et professionnels (les compétences des personnels du centre social).

Categories: 4.2 Société

Répondre