PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Le gouvernement a réaffirmé en début d’année sa volonté d’enseigner la programmation numérique dès l’école primaire. Aussi, les ateliers numériques destinés aux enfants fleurissent dans l’Hexagone. En témoigne l’essor des « coding goûters », ces ateliers où parents et enfants, dès 6 ans, se forment à la programmation informatique tout en partageant cookies et jus d’orange. à Nantes, comme à Paris et dans de nombreuses villes, une trentaine de parents et d’enfants se retrouvent chaque mois pour ces goûters numériques : « On veut que les enfants comprennent que l’informatique est un moyen d’expression, qu’ils se rendent comptent que derrière un ordinateur il y a des programmes », explique Jean Palies, organisateur des « coding goûters » de Nantes. Pendant plusieurs heures, les enfants et les jeunes ados apprennent à se servir de Scratch, un logiciel conçu pour s’initier de façon ludique aux fondamentaux de l’informatique. Les enfants cliquent, construisent des programmes à l’aide de briques qui permettent à un personnage de se déplacer, suivent les conseils des encadrants et guident parfois leurs parents, avant une pause gourmande.

Coder c’est un jeu comme un autre, affirme la programmatrice Cécilia Bossard, à l’origine des « coding goûters » nantais. « En s’amusant, les enfants vont aussi acquérir une logique. » « Cela fait partie des savoirs nécessaires aujourd’hui, commente de son côté Michel Fize, sociologue au CNRS. Ces enfants auront un temps d’avance. Ces initiatives libèrent l’intelligence. » Au risque de les saturer de savoirs ? « On transforme les élèves en enfants savants dans bien d’autres domaines, tempère le sociologue. Le tout est de le faire avec mesure et ne pas vouloir en faire des héros informaticiens avant l’âge. »

Plus d’informations: codinggouter.org

Lire la suite : http://www.scienceshumaines.com/les-gouters-numeriques_fr_35343.html