PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In VousNousIls – le 19 juin 2014 :

Accéder au site source de notre article.


Plusieurs cen­taines de per­sonnes — ensei­gnants, parents d’élèves et élus — ont pro­testé jeudi matin devant la pré­fec­ture du Val-de-Marne à Créteil contre la réforme des rythmes sco­laires, qui doit être géné­ra­li­sée à la rentrée.

Entre 350 mani­fes­tants, selon la police, et un mil­lier, d’après les orga­ni­sa­teurs, se sont réunis, alors que se tenait à la pré­fec­ture une réunion cen­sée vali­der les pro­jets des com­munes pour la ren­trée prochaine.

"Le chan­ge­ment, mais pas n’importe com­ment", "Non à la réforme bidon", pro­cla­maient plu­sieurs pancartes.

"Ne Peillon pas! Ne met­tez pas nos enfants à l’Hamonde", récla­mait un autre pan­neau, en réfé­rence au texte de l’ancien ministre de l’Education natio­nale orga­ni­sant le retour à la semaine de neuf demi-journées, et à celui plus récent de son suc­ces­seur per­met­tant des assouplissements.

Très remon­tés, cer­tains ensei­gnants ont envi­sagé de "tout blo­quer" à la ren­trée, esti­mant que la réforme signe "un écla­te­ment de l’Education nationale".

"La ren­trée ne se dérou­lera pas dans ces condi­tions. Nous conti­nue­rons à nous battre jusqu’au bout pour éviter un désastre", a affirmé Luc Bénizeau, secré­taire dépar­te­men­tal adjoint du syn­di­cat Snudi-FO.

"Mais concrè­te­ment on fait quoi ? On bloque la ren­trée, on fait école morte ?", a demandé Annabelle Barreira, ensei­gnante en mater­nelle à Villiers-sur-Marne. "L’école est une et indi­vi­sible, on ne peut pas avoir des horaires à la carte. Une réforme ne peut pas se faire sur la tronche des enfants juste avec une cal­cu­lette", a-t-elle ajouté à l’AFP.

Le Val-de-Marne est le seul dépar­te­ment où aucune com­mune n’a sou­haité mettre en oeuvre cette réforme contes­tée à la ren­trée 2013. Les oppo­sants à la réforme n’ont cessé de se mobi­li­ser tout au long de l’année et une nou­velle mani­fes­ta­tion devrait avoir lieu début juillet.

Répondre