PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In IA59 :

Accéder au site source de notre article.


L’accès à la connaissance et à la culture permet l’ouverture aux autres et au monde, et à chacun d’assumer en toute conscience son rôle de citoyen. Or, les mineurs confiés aux services éducatifs de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) sur décision de justice souffrent, pour la grande majorité d’entre eux, d’un réel manque de repères. Ils cumulent des difficultés multiples, graves et chroniques dans tous les domaines de la vie quotidienne : un mineur sur deux fait partie d’une famille dissociée ; un sur dix a un parent décédé ; ils connaissent un taux de suicide très au-dessus de celui de la population générale ; ils s’adonnent très tôt à des consommations d’alcool, de tabac, de médicaments et de cannabis ; ils quittent la vie scolaire en moyenne avant 15 ans.

La protection judiciaire de la jeunesse a, à l’égard de ces mineurs, un devoir d’éducation. La prise en compte efficiente de leurs besoins exige la mobilisation de tous les acteurs œuvrant en faveur de l’enfance et de l’adolescence, ainsi que la construction de partenariats fondés sur l’intérêt de ces jeunes, notamment dans les domaines de l’insertion sociale, scolaire et professionnelle et de la santé.

Dans le Nord, les coopérations établies entre les services éducatifs de la PJJ, les services du conseil général et de l’inspection académique sont le reflet d’une volonté forte d’agir ensemble pour ces mineurs en grande difficulté et de partager leur prise en charge. Elles se traduisent concrètement, dans notre département, par les projets autour de l’éducation à la citoyenneté (exposition "13/18 – Questions de justice"), la création des dispositifs relais, la collaboration d’enseignants et d’éducateurs…

Dans ce sens, les témoignages apportés par Michèle Péron, professeure des écoles spécialisée intervenant au sein du service territorial éducatif et d’insertion (STEI) à Villeneuve d’Ascq, et Michel Ramajo, directeur du service territorial éducatif de milieu ouvert (Stemo) de Roubaix-Tourcoing, sont exemplaires. Ils sont porteurs d’un vrai espoir ; ils nous encouragent à poursuivre ces partenariats, à les amplifier, voire à inventer de nouveaux projets qui puissent ouvrir le cœur et la raison de ces mineurs capables du meilleur.

Categories: 4.4 Départements

Répondre