PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In L’Harmattan – Février 2014 :

Accéder au site source de notre article.


Céline part du point de vue que de graves difficultés et des événements traumatiques sont aussi des occasions d’apprentissage. On le voit ici à travers l’histoire des différents pédagogues qui ont eux-mêmes été des résilients : Rousseau, Pestalozzi, Itard, Séguin, Decroly, Montessori, Vygotskij, Makarenko, Freinet, Korczak, Freire, La Garanderie. En interaction avec leur contexte historique, social et culturel, ils ont élaboré une conception nouvelle de l’éducation, révolutionnaire et à contre-courant.

Alain GOUSSOT

Ce livre aborde la question de la résilience comme concept pédagogique fondamental et non psychologique ou médical. Il part du point de vue que de graves difficultés et des événements traumatiques sont aussi des occasions d’apprentissage. On le voit ici à travers l’histoire des différents pédagogues qui ont eux-mêmes été des résilients : Rousseau, Pestalozzi, Itard, Séguin, Decroly, Montessori, Vygotskij, Makarenko, Freinet, Korczak, Freire, La Garanderie.

En interaction avec leur contexte historique, social et culturel, ils ont élaboré une conception nouvelle de l’éducation,  révolutionnaire et à contre-courant.

Relire la vie et l’œuvre de ces pédagogues et éducateurs à travers le prisme du concept de résilience nous permet :

– de jeter un regard nouveau sur l’éducation d’hier et d’aujourd’hui ;

– d’agir dans une école reproductrice d’inégalités sociales ;

– d’aider ceux qui sont confrontés à des enfants et des classes apparemment « ingouvernables » ;

– d’introduire plus de justice et d’humanité dans les processus d’apprentissage.

Un livre stimulant et, par certains côtés, provocateur… comme l’étaient la plupart de ces éducateurs et pédagogues résilients et de la résilience.

Alain Goussot est licencié en Histoire de l’Université Libre de Bruxelles et docteur en Histoire de l’Institut Universitaire européen de Florence, professeur de Pédagogie de l’Université de Bologne (École de psychologie et des sciences de l’éducation).

Auteur plusieurs ouvrages sur les pédagogies actives, notamment pour les enfants en difficulté et handicapés, ses études se situent dans une perspective multidisciplinaire (histoire, anthropologie, psychologie, philosophie et pédagogie).

Ses derniers ouvrages en langue italienne sont Pedagogie dell’uguaglianza (Rosone), L’approccio transculturale di Georges Devereux (Arcane), La scuola nella vita. Il pensiero pedagogico di Ovide Decroly (Erickson), Autismo : una sfida per la pedagogia speciale (Aras)

Categories: 4.2 Société

Répondre