PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

 

Le terme portfolio est, à l’origine, anglais, d’après Farr et Tone, 1998, et il désignait un carton « double, pliant, servant à renfermer des papiers". Le portefeuille de compétences est un « dossier individuel progressivement constitué de documents de nature variée, permettant à une personne d’attester des compétences qu’elle a acquises par la formation et l’expérience" (BOEN n’33 du20 septembre 2007).

 

Au Québec, le portfolio est l’un des instruments privilégiés de la reconnaissance des acquis expérientiels. Pour G. Robin, 1984, praticienne en éducation des adultes et consultant international, le portfolio vise trois objectifs de reconnaissance des acquis: reconnaissance personnelle; reconnaissance institutionnelle et reconnaissance professionnelle, (Association des formateurs d’adultes du Québec,AFAQ,1985). Le portfolio se présente sous forme d’un document écrit qui permet à l’adulte d’identifier ses apprentissages acquis dans le système scolaire comme dans l’ensemble de la vie sociale, familiale, personnelle. L’individu peut,à l’aide de ce dossier personnel et argumenté, fournir «  un dossier de preuves » attestant qu’il possède bien certaines connaissances ou compétences et ainsi obtenir leur reconnaissance institutionnelle sous forme, par exemple, d’équivalence. Le portfolio est comme le témoin des habiletés et des réalisations de la personne; il est un processus dynamique qui permet d’illustrer le chemin parcouru sur le plan professionnel. Sa fonction peut être attestative ou informative. Le portfolio met aussi l’accent sur le processus d’apprentissage, de même qu’il favorise la connaissance de soi par l’autoévaluation, l’augmentation de l’estime de soi parla reconnaissance de ses forces et l’amélioration de ses compétences par la détermination de ses axes de progrès. La tenue d’un portfolio aide l’apprenant à participer de façon consciente et active à son apprentissage et à valoriser tout ce qui contribue à l’enrichir et à le diversifier. Cette démarche l’aide à gérer lui-même le processus d’acquisition ou de formation dans lequel il est engagé et à l’orienter au mieux de ses motivations et de ses besoins. Elle s’inscrit dans une stratégie d’apprentissage visant à développer l’autonomie de l’apprenant … le portfolio ne doit en aucun se transformer en un instrument de contrôle, de notation ou de sélection ", F. Debyser et C. Tagliante, 2001.

 

En France,depuis plus d’une vingtaine d’années, le portfolio a été l’occasion d’expériences novatrices conduisant à le considérer comme « une démarche caractérisée par un double processus d’analyse et de synthèse des expériences de vie personnelles, sociales et professionnelles, en vue de faire émerger les compétences qu’elles ont engendrées, de "coder" ces compétences dans un langage qui permet d’en mémoriser le contenu pour soi et pour autrui, et de rechercher les ‘preuves" qui peuvent attester de leur réalité dans la négociation sociale pour l’emploi (insertion, réinsertion, promotion,gestion de carrière) ", J. Aubret, 2000. Pour le dire autrement, le portfolio professionnel se présente comme « un médium qui témoigne du développement intégré, des apprentissages expérientiels et des réalisations pertinentes de nature professionnelle ou bénévole par rapport au développement des compétences requises par Wolf, 1991, définit les caractéristiques du portfolio enenseignement:

« Un portfolio est une collection structurée de documents pour soutenir la réflexion sur la pratique professionnelle, en illustrant le meilleur travail d’un enseignant.

Cette collection démontre les choix effectués, la réflexion et la collaboration. le portfolio témoigne des réalisations de l’enseignant dans le temps et dans une variété de contextes. le portfolio est plus que la liste des réalisations de l’enseignant; il contient des exemples actuels de ses réalisations. Avec ces exemples, le portfolio inclut les réflexions de l’enseignant sur la signification de ces productions. De plus, le portfolio est structuré autour de dimensions clés de l’enseignement lui-même, l’évaluation et les autres activités professionnelles ».

 

Présenté comme un dossier d’apprentissage, le portfolio est un « recueil continu et systématique d’une variété de données qui témoignent du progrès de l’élève par rapport à la maîtrise d’une compétence jugée à partir d’une échelle descriptive », Forgette-Giroux et J. Simon, 1997. Il « poursuit le but de fournir un portrait le plus complet possible des capacités et des métamorphoses cognitives », M. Tardif, 1993.

 

On utilise en France, le portefeuille de compétences qui se présente sous la forme d’un classeur mobile susceptible de recevoir des documents différents témoignant des acquis professionnels et extra-professionnels des individus au cours de la gestion de leur parcours professionnel, défini en termes d’insertion, de réinsertion et de mobilité professionnelle. Dans la mesure où ceux-ci intègrent la démarche portefeuille de compétences, ils deviennent plus à même de négocier socialement et ainsi de faire reconnaître le capital d’acquis dont ils sont porteurs, AFPA, 1995. le portfolio, en évaluation, est un concept particulièrement polysémique et polyfonctionnel. Instrument de légitimation et de formation, le portfolio autorise une évaluation à la première personne, en responsabilisant et en motivant, mais sa praticabilité en milieu scolaire reste problématique et limitée, Weiss, 2000.

 

Le portfolio accompagne l’apprenant tout au long de sa vie afin de l’aider dans la validation de ses acquis, la reconnaissance de ses compétences et la planification de sa formation et de sa carrière. D’après R. Desjardins, 2004, le portfolio permet d’expliciter ses choix de développement professionnel. Il permet de s’autoévaluer et de prendre conscience de son cheminement et de ses orientations professionnelles. le portfolio peut être conçu comme un instrument de gestion de la carrière.

 

Sur le terrain de la formation professionnelle, le curriculum vitae Europo55 lancé dans les pays de l’Union européenne, 2005, prend place dans le « cadre unique pour la transparence des qualifications et des compétences ».

 

D’un point de vue anthropologique, la démarche du portfolio fait le lien entre travail biographique et socialisation et s’inscrit dans la dynamique d’une société individualisée où «chacun doit apprendre à se percevoir comme le bureau d’étude de son propre curriculum", U. Beck, 1986. Le portfolio réflexif est le support d’une auto-orientation tout au long de la vie.

 

Le rapport du délégué interministériel à l’orientation, P. Lunel, 2007, se prononce en faveur d’un portfolio pour l’orientation qui « s’appuiera, chaque fois que c’est possible, sur les technologies de l’information et de la communication dans le cadre des Espaces numériques de travail ENT)".

 

« La démarche portfolio, si elle est en cours de diffusion dans la formation des adultes, balbutiante encore en formation initiale, est promise à un fort développement, soit pour de bonnes raisons, soit pour de moins bonnes comme la sur-responsabilisation du sujet dans son parcours professionnel ou dans son parcours de formation ", O. Brunei, 2007.

 

â–º Apprentissage; Autoformation; Bilan; Certification; Compétence; Enseignement; Évaluation; Mobilité; …

 

Categories: Le mot clef

Répondre