PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Trois échelles participent à la construction d’une « Europe de la connaissance »:

– L’individu, la personne devenant « sujet social apprenant »

L’éducation tout au long de la vie doit se vivre d’abord par la personne qui devient actrice de sa formation, de son éducation et de son parcours.

Le concept « sujet apprenant » intègre donc une dimension personnelle, mais elle est insuffisante. La dimension sociale, collective doit être réelle. L’enjeu est de former des acteurs sociaux, force de proposition sur leur territoire.

– L’échelle du territoire, devenant « territoire apprenant »

La dimension de territoire est essentielle lorsqu’on parle d’éducation. Grâce à une coopération permanente et efficace entre toutes les parties prenantes du développement territorial, nous pouvons rendre les territoires « apprenants », en imaginant des projets éducatifs de territoire personnalisés correspondant vraiement aux besoins, et intégrés dans les nouvelles formes d’organisation des territoires.

– Le réseau de « territoires apprenants »

A partir des « territoires apprenants », devenus des entités dynamiques, l’étape suivante est la mise en réseau des « territoires apprenants ». Il importe ici de développer des connaissances et d’enrichir les pratiques en les partageant avec d’autres « territoires apprenants ».

C’est à travers 7 ateliers thématiques que le MRJC a souhaité explorer ces trois échelles. Des témoins, des intervenants, ainsi que les participants, ont pu identifier les freins et les leviers de l’éducation tout au long de la vie pour chacune des thématiques et ainsi élaborer des propositions d’actions ou de politiques.

Répondre