PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Face aux profondes modifications de l’accompagnement social, les acteurs sur le terrain sentent que le sens de leur travail leur échappe : faire plus avec moins, faire « avec » le public visé tout en inscrivant les persones dans des dispositifs préconstruits…

L’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir (DPA) leur permet de redonner du sens à leur pratique et de renouer avec les fondements du travail social.

Après une présentation détaillée des concepts et notions qui animent cette approche novatrice, des professionnels francophones (France, Belgique, Québec) témoignent des différentes pratiques qu’ils ont initiées et des résultats obtenus en termes d’engagements collectif et individuel.

SOMMAIRE

Introduction. Interroger nos façons de faire en tant que professionnels, Claire Jouffray

. Première partie .

L’approche DPA et ses conséquences sur la posture professionnelle
L’approche centrée sur le DPA, Claire Jouffray
Vous avez dit « posture » ? Brigitte Portal
La posture de l’expert, Claire Jouffray

. Deuxième partie .

Transformer les façons de concevoir l’intervention sociale
DPA et politiques publiques d’activation des personnes, Bernard Dutrieux
L’intérêt de l’approche DPA à l’heure de la profusion des invitations à la participation des personnes en situation d’exclusion, Catherine Étienne
La place donnée à la demande dans l’intervention sociale, Claire Jouffray
Interrogation des pratiques quant à la recherche de l’adhésion des personnes, Delphine Ragon
La prévention doit-elle être abordée de l’unique point de vue de l’expert ? Benoit Macrésy
Les appels à la responsabilisation des personnes, Claire Jouffray

. Troisième partie .

Huit expériences menées à partir de l’approche centrée sur le DPA
Du « coup de blues » à la démocratie participative, Benoit Macrésy (France)
Le DPA en insertion : l’expérience de la mission locale pour l’emploi de Péruwelz, Fabienne Defert (Belgique)
Faire des contraintes un atout, Karine Liétard (France)
Un lien commun entre la psychoéducation et le DPA : le jeune et son potentiel, Alain Giroux (Québec)
Récit d’accompagnement d’un groupe d’adultes vivant avec une déficience intellectuelle, Delphine Ragon (Québec)
Un collectif en action, Marie-Dominique Foissac (France)
Une expérience d’initiation au DPA dans le cadre de l’enseignement, Véronique Foguenne (Belgique)
Former au DPA : une pédagogie spécifique ? Claire Jouffray et Brigitte Portal (France)
Conclusion. Les contours d’une autre posture, Claire Jouffray, Brigitte Portal et Bernard Dutrieux

Document(s) associé(s) :

pdf/Auteur_2_.pdf

Categories: 4.2 Société

Répondre