PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Vous Nous Ils – l’e-mag de l’éducation – le 6 mars 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Le rap­port du pro­jet de loi d’orientation et de pro­gram­ma­tion pour l’école du député Yves Durand pré­sente l’échéancier des prin­ci­pales mesures de la refondation.

Le député PS Yves Durand, auteur du rap­port sur la loi d’orientation et de pro­gram­ma­tion, enre­gis­tré le 28 février, y a pré­senté l’échéancier des prin­ci­pales mesures mises en oeuvre dans le cadre de la refon­da­tion de l’école.

A la publi­ca­tion de la loi (pré­vue à l’été 2013)

Dès la paru­tion de la loi (pré­vue fin juin ou début juillet 2013), les "dis­po­si­tifs ‘d’apprentissage junior’ et d’initiation aux métiers en alter­nance (DIMA) pour les jeunes âgés de moins de quinze ans" seront supprimés.

A la publi­ca­tion du décret d’application et de l’arrêté de nomi­na­tion des membres

Un Conseil supé­rieur des pro­grammes et un Conseil natio­nal d’évaluation du sys­tème éduca­tif seront créés.

A la ren­trée 2013

A cette date, les Ecoles supé­rieures du pro­fes­so­rat et de l’éducation (Espé) ouvri­ront leurs portes.

Autre nou­veauté, à par­tir de cette ren­trée, les ensei­gnants béné­fi­cie­ront d’une "for­ma­tion ini­tiale et conti­nue […] à la pré­ven­tion de toutes les formes de dis­cri­mi­na­tion, à la pro­mo­tion de la mixité sociale et à l’égalité entre les femmes et les hommes".

Le "conseil école-collège pro­po­sant des ensei­gne­ments et des pro­jets péda­go­giques com­muns" sera créé.

A par­tir de la ren­trée 2013, l’accueil des enfants de moins de 3 ans en mater­nelle sera déve­loppé et le dis­po­si­tif "Plus de maîtres que de classes" sera mis en oeuvre. Enfin, un "ser­vice public du numé­rique éduca­tif et de l’enseignement à dis­tance" sera organisé.

Entre la ren­trée 2013 et la ren­trée 2014

La mise en place de la semaine de 4,5 jours en pri­maire s’effectuera à la ren­trée 2013 ou 2014 selon les com­munes, de même que l’"institution des pro­jets éduca­tifs ter­ri­to­riaux, pour pro­mou­voir des par­te­na­riats entre les établis­se­ments sco­laires, les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et le sec­teur asso­cia­tif dans le domaine des acti­vi­tés péri-éducatives".

A la ren­trée 2014

Le dis­po­si­tif "de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle ini­tiale pour tous les lau­réats des concours" sera pérennisé.

Les mis­sions de l’école mater­nelle seront redé­fi­nies et un "cycle unique y cor­res­pon­dant" sera créé. Au lycée, à par­tir de la ren­trée 2014, les séries seront rééqui­li­brées, les par­cours seront diver­si­fiés et l’articulation des filières avec l’ensei­gne­ment supé­rieur sera améliorée.

A la ren­trée 2015

A cette date, "un par­cours indi­vi­duel d’information, d’orientation et de décou­verte du monde écono­mique et pro­fes­sion­nel" sera pro­posé à chaque élève.

De nou­veaux conte­nus d’enseignement seront égale­ment mis en oeuvre, sur pro­po­si­tion du Conseil supé­rieur des pro­grammes. Il s’agira notam­ment d’un "ensei­gne­ment moral et civique" et d’un "ensei­gne­ment en langue vivante dès le cours pré­pa­ra­toire". Un "par­cours d’éducation cultu­relle et artis­tique per­son­na­lisé tout au long de la sco­la­rité" sera quant à lui ins­tauré "avant la fin du quinquennat".

Même si aucune date n’est fixée par le rap­port annexé au pro­jet de loi, le minis­tère de l’Education natio­nale pré­voit aussi la "mise en place d’un nou­veau cycle concer­nant le CM2 et la 6e" à la ren­trée 2015.

De jan­vier 2013 à la ren­trée 2015

Le nombre d’emplois d’avenir pro­fes­seur aug­men­tera pro­gres­si­ve­ment de 6 000 à 18 000 postes.

Sur le quinquennat

60 000 emplois seront crées sur le quin­quen­nat, selon l’une des prin­ci­pales pro­messes de cam­pagne de François Hollande : 54 000 à l’Education natio­nale, 5 000 à l’Enseignement supé­rieur et 1 000 à l’Agriculture.

Une évolu­tion des "moda­li­tés d’évaluation et de nota­tion des élèves" sera réa­li­sée. L’éduca­tion prio­ri­taire sera refon­dée et la carte sco­laire sera rétablie.

Enfin, les RASED, les direc­teurs d’école et les chefs d’établissement ver­ront leurs mis­sions évoluer. Les car­rières des ensei­gnants béné­fi­cie­ront, quant à elles, d’une "diversification".

Répondre