PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Mairie de Paris – 22 février 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Depuis le 26 janvier, un décret impose d’étaler les 24 heures de classe des écoliers sur 4 jours et demi, contre 4 jours à l’heure actuelle. Bertrand Delanoë a souhaité que Paris soit en pointe sur cette question et a ouvert une vaste concertation. Date de mise en oeuvre, organisation des activités périscolaires, coûts de la réforme: petit tour d’horizon des questions les plus fréquentes et des réponses qui vont avec.

1. La réforme sera-t-elle mise en œuvre dès 2013 ? OUI, mais…

Le décret N° 2013-77 sur l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires du 26 janvier 2013 vise à alléger la journée des écoliers. Cette dernière ne doit désormais plus excéder 5h30 de cours. Ce décret impose également d’étaler les 24 heures de cours hebdomadaires sur 5 jours. Ce décret doit s’appliquer dès 2013, ou sur dérogation en 2014.

Bertrand Delanoë qui souhaite une entrée en vigueur de ces nouveaux rythmes dès le mois de septembre prochain, a précisé sa position lors d’une réunion publique qui avait lieu le 18 septembre : " Ou vous m’aurez convaincu de ne rien faire, et je ne proposerai pas la réforme pour septembre 2013; ou je penserai que malgré les oppositions, les blocages, on peut faire une réforme qui soit un progrès pour tous (…). Si je sens que je peux le faire, je le ferai."

2. Les activités périscolaires seront-elles gratuites ? OUI

Avec une journée de 5h30, la classe pourrait commencer plus tard ou s’achever plus tôt. La Ville souhaite que le temps ainsi libéré soit mis à profit pour l’épanouissement des enfants, via la pratique d’activités périscolaires (éveil artistique, sportif ou scientifique).

Les activités proposées par la Ville de Paris jusqu’à 16h30, c’est-à-dire sur du temps initialement consacré à la scolarité de l’enfant, seront totalement gratuites.

En revanche, les activités périscolaires se déroulant après 16h30 resteront payantes.

 3. Les enfants seront-ils obligés d’assister aux activités périscolaires ? NON

Ces activités ne seront pas obligatoires. En fonction de l’organisation qui sera choisie à l’issue de la concertation, les parents pourront amener leurs enfants plus tard si l’entrée de la classe est repoussée à 9h ou 9h15, ou bien récupérer leurs enfants plus tôt si la fin de la classe est avancée à 15h ou 15h30.

4. La pause de midi sera-t-elle rallongée ? NON

La concertation qui a débuté en janvier a montré que l’allongement de la pause méridienne n’était pas souhaité. Bertrand Delanoë a d’ores et déjà assuré que ce scénario n’était plus privilégié

5. Des moyens supplémentaires sont-ils prévus ? OUI

L’exécutif parisien a d’ores et déjà inscrit 5 millions d’euros dans le budget municipal 2013. S’y ajoutent encore les fonds alloués par l’Etat, soit 6,5 millions d’euros pour l’année scolaire 2013/2014.

Au-delà, le maire a assuré que Paris mettrait les moyens nécessaires à cette réforme pour l’encadrement, les locaux, l’offre périscolaire, pour la formation et la déprécarisation du personnel d’animation et pour de nouvelles embauches nettes. La formation et la professionnalisation de la filière animation représentent un enjeu majeur dans cette nouvelle organisation.

6. Les impôts vont-ils augmenter ? NON

Le maire de Paris a assuré qu’aucune augmentation d’impôts ne résulterait de la mise en œuvre de cette réforme.

7. Connaît-on déjà les scénarii les plus vraisemblables si la réforme était mise en œuvre dès cette année ? OUI

A l’heure actuelle, trois hypothèses se détachent et pourraient s’appliquer dans le cadre d’une semaine de 4 jours et demie (voir les schémas dans le dossier) :

– Pour l’école maternelle, une ouverture plus tardive de la classe, vers 9 heures, à condition toutefois que l’école assure un accueil dès 8h30 pour ne pas pénaliser les parents.

– Pour l’école élémentaire, les cours pourraient finir à 15h30.

– Ou bien les cours pourraient aussi finir à 15h00 deux fois par semaine pour offrir des temps périscolaires plus longs et donc des activités de qualité, y compris en dehors de l’école.

Le maire a indiqué qu’il opterait pour une nouvelle organisation des rythmes éducatifs à la fin du mois de mars, à l’issue de la période de concertation. L’hypothèse retenue sera alors soumise au vote du Conseil de Paris qui se tiendra les 25 et 26 mars prochains.

Vous pouvez exprimer vos préférences en répondant au sondage en ligne en cliquant sur le lien suivant : Sondage: quel est le meilleur rythme pour vous et vos enfants ?

8. L’offre des centres de loisirs et les activités périscolaires après 16h30 vont-elles disparaître ? NON

Toutes ces offres de goûter, Ateliers Bleus et études surveillées sont maintenues. Elles restent payantes pour les familles. Les centres de loisirs seront également maintenus le mercredi après-midi.

9. Les enfants seront-ils accueillis à la cantine le mercredi à midi ? OUI

Le maire a assuré que les enfants seraient accueillis dans les cantines scolaires à l’heure du déjeuner.

10. De nouveaux animateurs seront-ils recrutés ? OUI

La Ville souhaite améliorer la filière professionnelle de l’Animation, en permettant aux animateurs vacataires d’effectuer davantage d’heures de travail et en améliorant sensiblement leur formation. Des animateurs vacataires déjà en poste seront contractualisés, des contractuels travaillant depuis longtemps dans le secteur périscolaire parisien pourront être titularisés. La création nette d’emplois est également à l’ordre du jour.

Répondre