PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Déléguée aux Régions depuis la loi du 5 mars 2014, l’orientation professionnelle n’est pas toujours aisée. Chaque Région a désormais les commandes de cette orientation, l’État ayant gardé à sa charge l’orientation des scolaires.

En Poitou-Charentes, la Région s’est emparée du dossier en décidant de créer un service public régional d’orientation. « Nous y travaillons depuis un an, explique Émile Brégeon, conseiller régional. Nous avons décidé de créer, à l’intention du public, un guichet unique, « ?Orientation Poitou-Charentes?« , où chacun pourra trouver les informations dont il a besoin pour s’orienter en poussant au maximum deux portes. »
Mais cet objectif n’est pas si aisé que cela à atteindre. Car l’orientation professionnelle est le domaine de compétence de multiples acteurs. Avant de pouvoir offrir l’information utile et pertinente en moins de deux contacts, il faut que tout ce petit monde se connaisse étroitement.

Des guichets uniques

C’est l’objet des comités de territoires. Il en existe 10 à l’échelle de la Région. Celui de la moitié nord des Deux-Sèvres s’est réuni lundi pour la première fois à l’Hôtel de ville de Bressuire. « L’objectif de ce comité est de réunir tous les partenaires pour coordonner tous les acteurs de l’orientation et de la formation », résume Émile Brégeon.
Le but ultime de cette collaboration est d’offrir un premier niveau d’information de qualité, de mettre l’usager en relation avec l’organisme le plus qualifié, de décliner ces services de proximité dans les territoires, d’enrichir ces services de proximité, d’assurer une offre de service homogène et de respecter la diversité des parcours et des choix.
Concrètement, les instances que sont le service public régional d’orientation et ses comités de territoire doivent déboucher sur des guichets uniques dans chaque territoire. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé auprès des réseaux d’acteurs locaux pour identifier des lieux d’accueil et d’information mutualisés. « Dans le secteur, cela pourrait être par exemple la Maison de l’emploi », explique Émile Brégeon.

Lire la suite : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2015/04/02/Une-seule-aiguille-pour-bien-orienter-2280857#