PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Vous Nous Ils – L’e-mag de l’éducation – le 28 mars 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Familiarisez-vous avec les fonc­tions avan­cées de votre Tableau Blanc Interactif pour enri­chir vos cours et cap­ter l’attention de vos élèves.

Vous en avez marre d’utiliser votre TNI/TBI comme simple vidéo­pro­jec­teur, mais vous n’avez pas été formé à ses usages avan­cés ? Nous avons suivi une for­ma­tion gra­tuite pour les ensei­gnants au musée inter­ac­tif Exploradôme, pour décou­vrir les pos­si­bi­li­tés péda­go­giques de cet outil.

Les infor­ma­tions sui­vantes concernent le logi­ciel Interwrite Workspace pour tableau numé­rique inter­ac­tif, dont une ver­sion allé­gée (sans les fonc­tions de recon­nais­sance de texte et de formes) est télé­char­geable gra­tui­te­ment par les ensei­gnants. Interwrite est multi-plateformes mais semble mieux mar­cher sous PC que sous Mac, où quelques fonc­tion­na­li­tés buguent encore.

Précautions d’emploi et maintenance

Des sou­cis tech­niques pour­raient vous empê­cher d’utiliser votre tableau de façon optimale.

  • Si l’affichage du cur­seur à l’écran est décalé par rap­port à la posi­tion du sty­let, cli­quez sur l’option "Calibrer" du "Gestionnaire de péri­phé­riques", et poin­tez au centre de chaque cible
  • N’oubliez pas de lais­ser vos sty­lets se rechar­ger après chaque utilisation
  • Si vous avez écrit au feutre sur un tableau inter­ac­tif à cap­teurs inté­grés, vous pou­vez effa­cer les traces avec un chif­fon et un peu d’alcool
  • Gardez une sou­ris et un cla­vier bran­chés sur votre poste infor­ma­tique : plus pra­tiques pour cer­taines opé­ra­tions, ils pour­ront aussi s’avérer utiles en cas de défaillance ou panne du stylet
  • Faites des copies de vos fichiers pro­jets sur un deuxième ordi­na­teur, pour parer aux pro­blèmes de sau­ve­garde mal­en­con­treuse d’un fichier modi­fié pen­dant un cours à la fer­me­ture du logiciel

Prise en main

Interwrite per­met d’intégrer textes, sons, vidéos, ani­ma­tions Flash,… tout en vous per­met­tant d’écrire à la main avec le sty­let. Vous pou­vez per­son­na­li­ser le type de trait, sa cou­leur et son épais­seur en bas de l’écran. Mais aussi le degré de trans­pa­rence, ce qui per­met notam­ment de sur­li­gner du texte.

N’hésitez pas à expé­ri­men­ter les dif­fé­rents Outils dis­po­nibles : res­tez cli­qué sur les icônes pour affi­cher une des­crip­tion. Vous pou­vez reve­nir à tout moment sur le bureau avec l’icône en forme de sou­ris de la barre prin­ci­pale, pour ouvrir un site web par exemple.

Utilisez le menu Pages pour créer de nou­velles pages (vierges, qua­drillées, avec une image en fond, ou copies d’une page exis­tante…). Vous pou­vez ainsi réa­li­ser un dia­po­rama. Pensez à ins­tal­ler le logi­ciel Interwrite Workspace sur votre ordi­na­teur per­son­nel, pour pré­pa­rer vos cours à la mai­son : il n’est pas néces­saire d’être bran­ché à un tableau numé­rique pour l’utiliser.

Ecrire et des­si­ner "plus propre"

Vous êtes plus mal­adroit dans le manie­ment du sty­let qu’avec une craie ou un feutre ? De nom­breux outils peuvent vous venir en aide. La "Reconnaissance de formes", par exemple, lisse l’affichage de tous vos carrés/triangles/ronds… tra­cés à main levée. La "Reconnaissance de carac­tère manus­crits" fait de même avec vos textes. Les outils géo­mé­triques, comme la Règle ou le Compas, vous aident à tra­cer des formes parfaites.

personnaliser barre outils interwrite workspace

Personnalisez la barre d’outils d’Interwrite Workspace dans le menu Préférences.

Astuces pour une uti­li­sa­tion avancée

  • Ajoutez ou reti­rez des outils et des bou­tons (page précédente/suivante, annuler/reproduire…) de la barre prin­ci­pale dans le volet "Personnaliser les barres" des Préférences.
  • Interwrite ne per­met pas d’importer des docu­ments Word ou Excel — mais vous pou­vez trans­for­mer vos textes et tableaux en image, à par­tir d’une cap­ture d’écran, puis uti­li­ser l’outil "Insérer un sup­port" pour l’intégrer à votre présentation
  • Naviguez plus rapi­de­ment entre les pages avec l’outil "Trieuse de pages"
  • Appliquez des effets à vos chan­ge­ments de pages à l’aide de la barre d’outils "Propriétés de tran­si­tions de pages", à par­tir du bou­ton du même nom situé en bas à gauche

Réinventer un exer­cice classique

De nom­breux outils vous per­mettent de réin­ven­ter le cor­rigé du tra­di­tion­nel "texte à trous". Pour cacher puis affi­cher les réponses, vous pou­vez par exemple :

  • Dupliquer la page de l’exercice, et rajou­ter les réponses au fil des dia­po­si­tives suivantes
  • Masquer les réponses avec des traits épais de Feutre, à effa­cer avec l’outil Gomme
  • Utiliser l’outil Rideau, qui cache tout l’écran et que vous pou­vez rele­ver progressivement
  • Utiliser l’outil Projecteur, plus pré­cis, qui n’affiche que ce qui se trouve à l’intérieur d’une forme personnalisable
  • Utiliser des calques comme dans Photoshop : la barre "Gestion des couches" en bas à gauche vous per­met de créer, affi­cher ou cacher des couches suc­ces­sives sur une même page

Partir de l’outil pour inven­ter de nou­veaux exercices

Pourquoi se limi­ter aux exer­cices connus ? Le tableau inter­ac­tif peut vous ins­pi­rer de nou­velles acti­vi­tés pédagogiques.

L’outil Projecteur per­met de concen­trer l’attention des élèves sur des détails, un outil pra­tique pour étudier un tableau com­plexe, par exemple.

Avec l’outil Lecteur audio, ras­sem­blez sur une seule page dif­fé­rents extraits audio pour les enchaî­ner rapi­de­ment lors de séquences de com­pré­hen­sion orale.

Dans le menu Pages, la fonc­tion Annoter le bureau vous per­met d’utiliser vos appli­ca­tions habi­tuelles (trai­te­ment de texte, navi­ga­teur Internet…) tout en gar­dant la pos­si­bi­lité de des­si­ner sur l’écran, par exemple pour sur­li­gner des sec­tions inté­res­santes d’une page web.

Faites par­ti­ci­per la classe ! Projetez une ébauche de cor­rigé et faites-le com­plé­ter au tableau par les élèves avec leur écri­ture. Puis sau­ve­gar­dez l’image (outil Capture) et impri­mez le cor­rigé avec les ajouts des élèves, pour qu’ils se sentent davan­tage concernés.

Ou alors, pro­je­tez des fonds de cartes à faire com­plé­ter par la classe :

fond de carte tableau numérique interactif TNI

Profitez de l’interactivité et de la pos­si­bi­lité de sau­ve­gar­der l’écran pour impli­quer davan­tage les élèves !

Pour aller plus loin

Répondre