PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Mairie-conseils – le 15 mai 2014 :

Accéder au site source de notre article.


Bouquet : Rythmes scolaires

Actualisé le jeudi 15 mai 2014

Image Bouquet Rythmes scolaires - Fotolia

Ces expériences sur les rythmes scolaires illustrent comment des élus, des enseignants, des personnels scolaires, des intervenants périscolaires et des parents d’élèves, chacun dans leur contexte spécifique – social, relationnel et éducatif – ont trouvé des solutions locales pour mettre en œuvre la réforme des rythmes scolaires.

  • Douze places de crèche en milieu très rural grâce à une Scic (07)

    (24/03/2014)

    Un concours d’opportunités a rendu possible la réalisation d’une crèche intercommunale dans ce petit territoire de l’Ardèche qui ne pensait pas disposer des moyens suffisants. Jusqu’au jour où un partenariat avec une entreprise locale au sein d’une Scic a rendu ce projet réalisable. Il s’est étoffé depuis par l’ouverture d’un centre de loisirs.

  • Rythmes scolaires : un territoire rural choisit la mutualisation des temps partiels des animateurs (32)

    (17/03/2014)

    L’application de la réforme des rythmes scolaires pose plusieurs questions aux collectivités qui en assurent le pilotage, dont celle-ci : "comment se donner davantage de chance de fidéliser les animateurs en charge des temps d’activités périscolaires ?" Pour y répondre, la communauté de communes du Savès a imaginé divers moyens pour compléter leur temps de travail. Notamment grâce à la mutualisation d’emplois d’animateurs avec des associations.

     

  • Rythmes scolaires au pays de Camembert : succès de l’espace ludique et fréquentation à conforter (61)

    (17/02/2014)

    L’expérience de la communauté de communes du Pays de Camembert montre à quel point la réforme des rythmes scolaires s’adapte aux réalités locales, mais aussi combien au sein d’un même territoire, la fréquentation peut varier d’une commune à l’autre. Ce qui ne tient pas uniquement aux activités proposées.

  • Rythmes scolaires : une commune en avance sur la réforme (41)

    (10/02/2014)

    Dans le Loir-et-Cher, la commune de Villebarou a mis en œuvre les nouveaux rythmes scolaires dès la rentrée 2013 car les moyens logistiques et humains étaient déjà en place. S’il a fallu trouver un compromis sur les nouveaux horaires, le choix de la gratuité pour ces nouveaux temps d’activités périscolaires favorise leur fréquentation.

  • Après les chantiers pour ados, des chantiers pour les 9-11 ans (09)

    (09/12/2013)

    Depuis 2011, les centres de loisirs de la communauté de communes du Pays de Mirepoix proposent des "chantiers enfants" lors des vacances scolaires. Portés par une vraie tradition ariégeoise en matière de chantiers de jeunes, ces projets citoyens sont menés en partenariat avec les communes ou les associations locales.

  • Un regroupement pédagogique intercommunal se met au nouveau rythme grâce aux enseignants (77)

    (18/11/2013)

    De la maternelle au CM2, cent cinquante élèves fréquentent le regroupement pédagogique intercommunal de Bombon et Bréau. Ils ont découvert leur nouveau rythme scolaire à la rentrée 2013, grâce notamment à la mobilisation des enseignants pour encadrer et animer les nouvelles activités périscolaires.

  • Rythmes scolaires : dès 2013 et dans le cadre d’un nouveau périmètre intercommunal (17)

    (04/11/2013)

    Résultat de la fusion de deux communautés et de six communes, la nouvelle communauté d’agglomération de Saintes s’est dotée à cette occasion de la compétence "Education enfance jeunesse" pleine et entière. Il a fallu en gérer le transfert sur l’ensemble du nouveau périmètre. Son application est devenue effective lors de la rentrée 2013 en même temps que se mettaient en place les nouveaux rythmes scolaires.

  • Rythmes scolaires : organiser un accueil périscolaire intercommunal (59)

    (14/10/2013)

    Les communes membres de la communauté de communes de la Colme ont transféré en 2010 la totalité de la compétence petite enfance/jeunesse (de 0 à 18 ans). Notamment pour organiser à l’échelle intercommunale l’accueil périscolaire avant et après la classe. Il a fallu ensuite trois ans pour unifier et harmoniser les prestations proposées aux élèves des 10 communes.

  • Rythmes scolaires : un projet éducatif territorial pour 457 élèves (65)

    (30/09/2013)

    Aux portes de Tarbes, la commune de Séméac (5.000 hab.) scolarise 457 élèves dans deux écoles maternelles et deux écoles primaires. A la rentrée de septembre 2013, ceux-ci découvrent de nouvelles activités périscolaires. Celles-ci existaient déjà mais elles ont été totalement réaménagées et étoffées à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement. "Nous avons saisi cette occasion pour pousser notre démarche et la structurer au travers d’un projet éducatif territorial", résume Geneviève Isson, maire.

Répondre