PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In L’expresso – le Café pédagogique – le 24 avril 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Pour une fois le Comité de suivi précède largement la réforme. Mis en place le 23 avril par V Peillon, le comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires doit "valoriser les bonnes pratiques" et "diffuser des réponses concrètes aux difficultés rencontrées". Il associe les syndicats, les représentants des collectivités territoriales, des parents, la Cnaf et l’administration. Le comité répond donc à une demande syndicale forte : celle de réunions tripartites.

 

Pour Vanick Berbérian, interrogé par le Café, président de l’Association des maires ruraux de France et membre du comité, "tout le monde est prêt à jouer le jeu". Mais "il ne fait pas faire comme si de rien n’était. En fait la réforme est très en deçà des attentes ministérielles. Les difficultés sont réelles". Maire d’une commune qui passe aux nouveaux rythmes en 2013 (Gargilesse, Indre) , V Berbérian sait que ce cas est minoritaire y compris dans son département. Il y a bien sur les problèmes des financement Etats "qui doivent être prolongés après 2014". Mais pour lui la réforme va bien au delà de ces aspects et impacte le système éducatif par exemple sur les programmes scolaires, le contenu des acticités péri éducatives.

 

Le comité

Répondre