PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Jeunes.gouv.fr – le 29 août 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Pierre GRALL, Directeur Solidarité Education Enfance Jeunesse de la Ville de Saint-Jacques-de-la-Lande, nous raconte comment la réforme des rythmes éducatifs s’est mise en place dans cette commune d’Ille-et-Vilaine d’environ 10 000 habitants.

Comment s’est déroulée la concertation autour de la réforme ?

Pour les parents d’élèves, il y a eu 3 temps d’information collective et d’échanges de janvier à mai 2013, ainsi qu’une présentation du projet final par l’école en juin 2013.

Concernant les enseignants de la commune, un premier échange s’est fait avec tous les enseignants, à l’issue de quoi deux à trois temps d’échanges en sein de l’école ont été mis en place afin de finaliser les concertations.

Trois courriers ont été envoyés aux parents, et deux courriers aux enseignants, au fur et à mesure que le projet avançait, et un article publié dans Ouest France a contribué à informer les Jacquolandins des changements prévus dans le cadre de cette réforme.

En quoi consistera le suivi de la réforme ?

Nous mettons en place un comité de suivi composé d’enseignants, de parents d’élèves, d’animateurs qui interviennent dans les écoles, et du personnel de la Ville afin de faire des points réguliers sur le fonctionnement, d’apporter des ajustements au dispositif, de définir le programme des semaines à venir, et de discuter de points divers.

Quels types d’activités périscolaires allez-vous mettre en place ? Sous quel format (temps matin, midi ou soir, durée, animateur, etc) ?

En lien avec les changements de rythmes éducatifs, la Ville de Saint Jacques propose tous les soirs différentes formules d’accueil gratuites et non-obligatoires pour les enfants de 15h30 à 16h30.

Pour les élémentaires :

  • Des ateliers pour les enfants qui resteront après 15h30. Ces ateliers sont animés par du personnel de 2 associations d’éducation populaire locales et par l’école de musique intercommunale.
  • Des salles avec des jeux de société, du dessin,… de type « libre aménagé » (sans inscription)
  • Des salles d’étude pour apprendre les leçons (sans inscription) (personnel « Ville »)

Les enfants de maternelle seront pris en charge par les ATSEMS (sans inscription) :

  • Pour les plus jeunes, sur des activités avec des jeux à disposition
  • En grande section, sur des activités de type « bricolage », chant, sport,…..

Répondre