PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

In Seuil.com – le 05 septembre 2013 :

Accéder au site source de notre article.


Thomas Piketty est partout : depuis des mois, l’économiste écume plateaux de télévision et couvertures de magazines pour la promotion de son livre, Le Capital au XXIe siècle, devenu un best-seller aussi bien en France qu’aux Etats-Unis. Pas mal pour un pavé qui, en près de 1 000 pages fondées sur vingt années d’analyses statistiques, décortique les raisons qui poussent les inégalités économiques à se se creuser. Invité sur le plateau du Monde à réagir à cinq mots-clefs, celui que l’on surnomme « Marx 2.0 » rétorque à certains de ses détracteurs, torpille « le degré d’improvisation […] consternant » de la politique de François Hollande et revient sur sa fulgurante ascension médiatique.

Le Capital au XXIe siècle - Thomas Piketty

La répartition des richesses est l’une des questions les plus débattues aujourd’hui. Pour les uns, les inégalités n’en finiraient pas de se creuser dans un monde toujours plus injuste. Pour les autres, on assisterait à une réduction naturelle des écarts et toute intervention risquerait de perturber cette tendance harmonieuse. Mais que sait-on vraiment de l’évolution des inégalités sur le long terme ? En réalité, les analyses économiques supposées nous éclairer se fondent plus souvent sur des spéculations théoriques que sur des faits établis.

Fruit de quinze ans de recherches, cette étude, la plus ambitieuse jamais entreprise sur cette question, s’appuie sur des données historiques et comparatives bien plus vastes que tous les travaux antérieurs. Parcourant trois siècles et plus de vingt pays, elle renouvelle entièrement notre compréhension de la dynamique du capitalisme en situant sa contradiction fondamentale dans le rapport entre la croissance économique et le rendement du capital.

Si la diffusion des connaissances apparaît comme la force principale d’égalisation des conditions sur le long terme, à l’heure actuelle, le décrochage des plus hautes rémunérations et, plus encore, la concentration extrême des patrimoines menacent les valeurs de méritocratie et de justice sociale des sociétés démocratiques.

En tirant de l’expérience des siècles passés des leçons pour l’avenir, cet ouvrage montre que des moyens existent pour inverser cette tendance.

Directeur d’études à l’EHESS et professeur à l’École d’économie de Paris, Thomas Piketty est l’auteur de nombreux travaux historiques et théoriques qui lui ont valu, en 2013, le prix Yrjö Jahnsson décerné par la European Economic Association.

Categories: 4.2 Société

Répondre