PRomotion des Initiatives Sociales en Milieux Educatifs

Print Friendly

Quelles sont les mairies les plus connectées de France ? La Gazette des communes compare celles des 50 plus grandes villes de France, des plus en pointe à celles qui ne voient pas l’intérêt d’avoir un élu dédié au numérique. « Au total, nous estimons qu’au moins la moitié des villes examinées consacrent une ou plusieurs délégations en position forte ou moyenne (adjoint placé plus ou moins haut), témoignant d’une montée en puissance certaine du sujet », écrit le journal spécialisé.

Si certaines villes jouent à fond la carte de la « smart city », comme Paris ou Orléans, d’autres refilent le dossier numérique au plus jeune des adjoints, quelles que soient ses compétences :

« Certaines villes continuent de considérer le numérique comme la dernière roue du carrosse, un domaine bon pour les “geeks”. Comprendre : une personne qui sait se servir d’un smartphone. Ainsi à Limoges, le numérique revient à Vincent Léonie, chargé de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire, des espaces verts et enfin directeur de la publication des sites internet. »

Au bas du classement, Perpignan, Villeurbanne ou Reims, complètement à la traîne sur ce dossier :

« A Perpignan, la notion ne figure dans aucun intitulé. En plein mois d’août, la non-réponse du service communication est éloquente : “Je ne sais pas s’il y a un élu en charge du numérique, je ne peux pas vous le dire, appelez monsieur le maire début septembre.” De même à Villeurbanne, où spontanément, le service communication ne sait pas vers quel élu renvoyer, et pense au début que je souhaite parler d’informatique. Réaction interloquée encore Reims à notre question “Pourquoi il n’y a pas d’élu en charge du numérique ?” “Pourquoi ? Et pourquoi pas ?” »

Des différences qui ne sont pas marquées par l’orientation politique de la commune, conclut la Gazette des communes.

Lire la suite : http://rue89.nouvelobs.com/2015/09/07/elu-numerique-a-mairie-inevitable-quoi-faire-261088